LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Janvier 2006

JOHNNY DEPP
Johnny Depp
de Jason Romano
Editions Favre, 205 pages, 2005

L’auteur est un « fan » de Johnny Depp. Il retrace sa vie, ses films, ses conquêtes et surtout sa philosophie d’acteur depuis sa naissance dans le Kentucky (1963) jusqu’à nos jours. Ses ancêtres Cherokees (ses arrière-grands parents) sont à l’origine de son combat pour les minorités opprimés (Indiens, Tsiganes), les laissés pour compte et les déshérités. Dès l’enfance, Johnny Depp avant un caractère affirmé, ce qui se traduisit par un esprit rebelle tout au long de sa carrière. Ainsi fit-il son éducation en autodidacte.
Sa famille ayant émigré en Floride, il apprit la guitare, se joignit à un groupe rock et partit pour la Californie. Là, il rencontra Nicolas Cage, et son physique d’un «nouveau James Dean» lui permit de faire son premier film (d’horreur). Son premier rôle important, Depp le doit à O. Stone dans «Platoon». Mais, après bien des vicissitudes, ce fut la série télévision « 21 Jump Street » de S.J. Cannell (Agence tous risques, Un flic ans la Mafia) qui en fit une célébrité auprès des ados. Cette célébrité lui donna le vertige» et il abandonna après la 4ème saison. En même temps il faisait sa quatrième conquête : Winona Ryder.
Retournant au cinéma il fut embauché par J. Waters dans Cry baby… un échec cuisant. Mais Depp voulait être et rester un acteur libre et choisir des rôles non conventionnels. Ce fut donc Edward aux mains d’argent de Tim Burton, qui le révéla. C’était le rôle rêvé pour un marginal d’interpréter un marginal. Ce qu’il y a d’étonnant par la suite, c’est la manière dont il interprétait ses rôles. D’une part, en faisant revivre ses rêves d’enfant avec des films pour enfants. D’autre part, en s’identifiant à des personnages peu conventionnels : Edward, Donnie Brasco, Hunter Thompson, George Jung : il voulait être ces hommes en calquant même leurs vies intimes. Il sut aussi faire revivre Chaplin, Keaton et Lloyd dans Benny et Joon. Puis après des échecs, demi-échecs et déconvenues (Meurtre en suspens, The Brave qui fut sa seule réalisation), Depp vient en France (1998) et tourne La Neuvième Porte de Polanski. Il se marie avec Vanessa Paradis. Déclics et succès avec Sleepy Hollow (La légende du Cavalier sans Tête) et surtout Pirates des Caraïbes. Il fut «Le Capitaine Jack Sparrow» et démontra qu’il était possible d’allier une superproduction (type Disney) avec son caractère de marginal extravagant.
Cette carrière d’un acteur «peu hollywoodien» est loin de s’achever : les suites de Pirates sont annoncés pour 2006 et 2007. Il peut encore surprendre en adaptant des rôles originaux tant par sa recherche de cinéma d’auteurs, que par sa passion pour les minorités opprimées ou délaissées. Mais s’il sait faire vivre un onirisme sensible, poétique et rock n'roll dans les films, il a su rester lui-même en gardant une certaine indépendance. À défaut de prendre des risques.
Le livre comporte les portraits des réalisateurs et des acteurs qui on côtoyé Depp, ainsi que l’historique de la naissance des films. En outre, 32 pages de photos se rapportent aux principales réalisations. Enfin une filmographie (cinéma, télévision) est bien détaillée. Bref un ouvrage classique mais essentiel pour tous les fans de Johnny Paradis.

- Harry Stote    


tout sur johnny depp  - achetez le livre