LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Juillet 2003

SIMENON OU LA VRAIE NAISSANCE DE MAIGRET
Le poids des photos, le toc des mots

Simenon ou la vraie naissance de Maigret ; F. Lacassin
Editions Horizon illimité 103 p.p.

Il apparaît indéniable que l'auteur aurait pu écrire une Thèse sur le sujet (Comme dans le cas du Commissaire San Antonio de F. Dard). Mais pour établir ce type d'écrit il aurait fallu être plus clair et plus concis dans la chronologie des faits. La lecture du livre est parfois difficile en raison des nombreuses répétitions, des retours en arrière impromptus et du manque de précision dans le déroulement des activités littéraires et privées de Simenon. En effet, l'auteur, comme pour faire de la pagination, ou pensant le lecteur inattentif, reprend 4 ou 5 fois les mêmes propos. Deux cas peuvent être retenus. L'un est la répétition des titres des ouvrages dans presque tous les chapitres. L'autre est l1analyse de la pensée de Simenon qui est reprise en continu.
Le plus difficile à suivre est le manque de chronologie pour la période 1928 - 1933. On ne trouve pas de fil conducteur entre les différents types de publications et d1ouvrages écrits par Simenon. Il faut dire que ce fut un auteur prolifique et très imaginatif quant à la " fabrication " de héros, aventuriers et personnages en tout genre. Beaucoup évoluant déjà dans une atmosphère " à la Maigret ". L'analyse détaillée des personnages et des lieux où ils évoluent, montre bien que Simenon s1attachait à connaître les penchants de l'âme humaine. L'ensemble des citations est riche, mais la lecture est fastidieuse sinon lassante. En effet, nous sommes face à une mixture très complexe entre les dates et les écrits.
En passant d'un chapitre à l'autre il faut parfois attendre la troisième colonne pour savoir dans quelle milieu nous évoluons et le lien entre chacun d1entre eux. En somme, " la naissance de Maigret " est analysée en petits morceaux au travers de personnages souvent très différents les uns des autres. La Bibliographie n1éclaire guère plus la curiosité, même si l'on décide que l'ombre de Maigret ait été ébauchée vers 1928. Il y a une certaine difficulté de chronologie, Simenon lui-même n'ayant pas la mémoire des dates!
Il est évident que le travail effectué par Lacassin est très profond et fort documenté. Mais cela amène de mouvelles remarques. Tout d'abord il est assez imprudent de déclarer que Maigret soit seul mondialement connu. Il est inconcevable que les noms de Sherlock Holmes et Hercule Poirot ne soient jamais cités. D'autre part, s'il est intéressant de savoir comment ont lieu les tenants et aboutissants de son mariage lors des années 20, l'auteur aurait pu alléger ce chapitre éloigné du sujet, et peu facile à lire. Enfin comme les romans de Maigret leur plus grand succès après 1945, il aurait été intéressant de savoir , même rapidement, comment Simenon avait vécu la guerre et pourquoi il avait été aux Etats-Unis.
Finalement deux types d'informations peuvent être aussi retenus. Le premier est l'admirable collection de photos qui illustre le livre. En particulier, l'art et la manière dont les éditions ont été faites, et surtout la couverture des ouvrages. Le second est l'historique des Editeurs Parisiens entre 1905 et 1945, et la manière dont ils ont évolué.
En conclusion, ce livre est à mettre dans une collection historique pour ses photos-gravures, plus que par sa lecture trop complexe et difficile à suivre.

- harry stote