LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Avril 2002

LE CRIME DU PERE A.
Images de danse...

"Le Crime du Père A..." ; Centre Culturel Calouste Gulbenkian

Alors que la chorégraphe Lidia Martinez va présenter au Centre Culturel Calouste Gulbenkian, à Paris, sa dernière création "Le Crime du Père A..." (en attendant le film Le crime du Père Amaro avec Gael Garcia Bernal dans le rôle titre), elle prépare une résidence créative au C.E.N.T.A. (Portugal) et une série de trois court-métrages de danse.
Depuis vingt ans, Lidia Martinez développe un travail scénique, plastique et littéraire singulier en mêlant les arts dans ses créations. Dans la série "Inez", elle intégrait une correspondance poétique fictive entre la Reine Morte et l'Infant. Mais ses créations et ses pièces vont au-delà d'une simple recherche formelle. Il s'agit, avant tout, d'un travail sur l'image et le rapport entre la scène et le public : une expérience du sensible.
"Le Crime du Père A..." est une pièce chorégraphique pour cinq interprètes basée sur les oeuvres du peintre Paula Rego et sur le roman d'Eça de Queiros. Elle extrait de ces intimités suggérées sur la toile des mouvements qui servent de support à sa scénographie. Des postures qui s'animent dans un univers dont la trame est la dramaturgie d'Eça de Queiros. On la retrouve avec ses jeunes et brillants interprètes - que l'on avait déjà vus dans ses pièces "Le Fado de Minuit" (2000) et "Today it's my Birthday-Day" (2001).
L'intimité sera également la thématique de sa résidence au C.E.N.T.A., l'un des plus importants centres artistiques du Portugal. "La Catharsis de l'Amour" est une recherche sur le corps, la féminité, et les traces. Une nouvelle approche avec l'image aussi qu'elle poursuivra dans le cadre de la réalisation et de la mise en scène de trois court-métrages de danse destinés au web.

- serge