LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Février 2005

BOF MON BEAU PERE MES PARENTS ET MOI (MEET THE FOCKERS)
Randy dis leur oui!

Pour illustrer une comédie (Mon beau père, mes parents et moi, donc) destinée à être un gros hit au Box Office, rien ne vaut un spécialiste du genre côté trame sonore. Car en Amérique, les compositeurs sont souvent rattachés à un genre. Randy Newman, plusieurs fois nommé aux Oscars, est surtout connu pour ses partitions pour Pixar (Toy Story, Mosntres & Cie).
On retrouve ainsi ses accents country et pop qui ont fait sa réputation. La guitare est omniprésente. La mélodie légère. Sans être mémorable, après tout la musique est là pour souligner gags et dramatisations outrancières, la bande originale du film se laisse écouter sans sourciller. L'apport des chansons n'est pas négligeable. Entre deux titres de reggae (par Headbone), qui peuvent réchauffer nos hivers, deux classiques, Randy Newman glisse deux compositions de son cru. On pourrait se croire dans un cartoon en les écoutant. Limite désuets, l'air semble entendu. Ce côté rétro pourtant n'est pas déplaisant. parfaits pour danser le rock ou montrer qu'on sait danser le rock. Il ne faut pas attendre plus de ce professionnel de la "soundtrack". Il ne sait faire que ça!!!
Alors soulingnos que le hit de Canned Heat, "Going up the Country" relève le niveau avec son rythm'n blues très roots, qui rappelle la BOF culte d'O Brother where art thou?. Ce côté sudiste est appuyé avec "If I were a Carpenter", blues lancinant et séduisant qui nous emmène sur une route, quelque part...
- vincy    


achetez le disque!  - le film