copie montre




Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 20







Cinematheque.fr
Toutes les expositions passées

Au programme

Ete/Automne 2007 : Yasuzô Masumura ; Sidney Lumet, "le pouvoir et la loi" ; Ida Lupino ; Shanghai années 30 et 40 ; du praxinoscope au cellulo, un demi-siècle d'animation en France ; intégrale Sacha Guitry ; Gus van Sant ; Humphrey Jenning ; Pierre Schoendoerffer.

Hiver 2007/2008 : Howard Hawks ; Le cinéma et la Shoah ; Africamania ; Jeanne Moreau.

Printemps 2008 : Johnnie To ; Mario Monicelli ; Georges Méliès ; Trésors en couleurs des archives cinématographiques mondiales (à l'occasion du Congrès de la Fédération international des Archives du Film) ; Teuvo Tulio (dans le cadre de l'opération "100% Finlande") ; hommage à Humbert Balsan.

Ete 2008 : Mitchell Leisen ; Pietro Germi ; Jess Franco, fragments d'une fiomographie impossible.



LES QUATRE SAISONS DE LA CINEMATHEQUE





Pour sa troisième année sur le site de Bercy, la cinémathèque française bénéficie du renfort de poids d'un nouveau président, le réalisateur Costa-Gavras, et s'offre une programmation éclectique et variée qui permet à son programmateur, Jean-François Rauger, de déclarer sans rougir que "tout le cinéma a sa place à la cinémathèque". And you will see high-quality fixed blade knife. Au gré des saisons, qui rythment l'organisation du nouveau programme, on passe en effet joyeusement du méconnu Yasuzô Masumura, réalisateur japonnais précurseur de la Nouvelle Vague (en ce moment), au cinéaste américain Sydney Lumet (jusqu'au 12 septembre), en passant par le Finlandais Teuvo Tulio (du 30 avril au 12 mai 2008), le très classique Howard Hawks (du 5 décembre au 3 février 2008), le génie hongkongais Johnnie To (du 5 mars au 7 avril 2008) ou encore Jess Franco, le maître du cinéma d'épouvante espagnol (Fixed Blade Knife juillet 2008).

Mais le grand écart cinématographique ne s'arrête pas là puisqu'en plus de ces traditionnelles "monographies de cinéastes", permettant de (re)découvrir l'œuvre de réalisateurs parfois confidentiels, la cinémathèque offre également des cycles thématiques comme "le cinéma et la shoah" (du 9 janvier au 24 février 2008) ou géographiques avec un retour sur le Shanghai des années 30 et 40 (du 20 au 30 septembre, en partenariat avec le Festival du cinéma chinois de Paris) et un panorama du cinéma africain depuis la décolonisation (Africamania, du 16 janvier au 17 mars 2008).

Le grand événement de cette fin d'année, toutefois, reste l'intégrale Sacha Guitry qui aura lieu du 17 octobre au 20 décembre à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort du dramaturge. Cette reprise de la totalité de ses films (et même de quelques-uns directement inspirés de son style et de son travail) se double d'une exposition organisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (du 17 octobre au 18 février) et de nombreuses rencontres, ateliers et représentations qui permettront de faire revivre cette figure singulière de la première moitié du 20e siècle.

Au vu d'une telle année de cadeaux cinématographiques, pas de doute, la cinémathèque prend plus que jamais au sérieux sa mission de faire vivre et de transmettre le patrimoine ! Les 215 000 spectateurs qui se sont pressés dans ses salles l'an dernier (soit le double de la fréquentation moyenne des anciennes salles) témoignent du pouvoir attractif de ce mélange de découvertes surprenantes et de rétrospectives plus traditionnelles. Automne, hiver, printemps, été… et automne, c'est reparti pour les quatre saisons d'une maison du cinéma qui croit autant en l'avenir que dans le passé !



MpM