Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Blue Velvet
Femmes d'Argentine
Kongo
La bonne épouse
Le coeur du conflit
Les visages de la victoire
Radioactive
Trois étés
Un fils
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Vivarium
Yiddish



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : New Line Cinema
Distribution : Metropolitan Film
Réalisation : Jay Roach
Scénario : Michael McCullers, Mike Myers
Montage : Debra Neil-Fisher, Jon Poll
Photo : Ueli Steiger
Son : Frederick Howard
Musique : George S. Clinton
Durée : 95 mn
 

#266 : Austin Powers, Dr. Evil, Fat Bastard, gourou des 60s
Heather Graham : Felicity Shagwell
Rob Lowe : No 2 (1967)
Robert Wagner : No 2 (1999)
 

 

 
Austin Powers : the spy who shagged me (Austin Powers ; l'espion qui m'a tirée - Austin Powers 2)



USA / 1999

27.10.99
 

C'est assez impossible à raconter. Disons que cette parodie de L'espion qui m'aimait, un James Bond, est un aller et retour dans le temps entre les années 90 et les années 60. Il y a des mêchants, une bombe sexuelle et tout finira bien pour l'espion-farce.
 
chris
 

haut