En compétition à Cannes Le conte des contes de Matteo Garrone s'inspire du livre fantastique et merveilleux de Giambattista Basile (autour de 1625. Beau, barré, baroque: le film oscille entre Del Toro et Gilliam.



Fantasia
Haramiste
Le Prince de Hombourg
Le retour de Fabiola
Les Profs 2
Lost for Words
Love & Mercy
Maris en liberté
Tale of Tales, le conte des Contes
Terminator Genisys
Victoria



Taxi Téhéran
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence
Hyena
Trois souvenirs de ma jeunesse
Ex Machina
Un Français
L'éveil d'Edoardo
Vice-Versa
Mustang
Les mille et une nuits - L'inquiet



Shaun le mouton
Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Une belle fin
Avengers: L'ère d'Ultron
Le tournoi
Connasse, princesse des coeurs
On est vivants
L'épreuve
Les jardins du Roi
Un peu, beaucoup, aveuglément
A la poursuite de demain
Girls Only
Goodnight Mommy
La loi du marché
La Tête haute
Mad Max: Fury Road
Refugiado
Une femme iranienne
Adaline
Loin de la foule déchaînée
Cendres
Contes italiens
Jurassic World
Le monde de Nathan
La belle promise
La Bataille de la Montagne du Tigre
Spy
Valley of love
Entourage
Gunman
Masaan (Le bûcher)
Une mère
Une seconde mère






 (c) Ecran Noir 96 - 15


  

Production : Imagine, Universal, DreamWorks
Distribution : UIP
Réalisation : Ron Howard
Scénario : Akiva Goldsman, d'après le livre de Sylvia Nasar
Montage : Mike Hill, Dan Hanley
Photo : Roger Deakins
Musique : James Horner
Durée : 136 mn
 

Russell Crowe : John Nash
Jennifer Connelly : Alicia Nash
Ed Harris : Parcher
Christopher Plummer : Sr. Rosen
Josh Lucas : Martin Hansen
Adam Goldberg : Sol
Paul Bettany : Charles Herman
 

sites sur Nash
 

 
A Beautiful Mind (Un homme d exception)



USA / 2001

13.02.02
 

En pleine guerre froide, juste après la seconde guerre mondiale, John Forbes Nash, brillant mathématicien, rentre à Princeton. Avec la réputation d'être génial, il se lance le défi de révolutionner d'une manière ou d'une autre sa science.
Cependant sa maladresse, ses origines modestes, son apparence pauvre, son orgueil et sa volonté de tout "mathématiser" en font un détestable camarade de classe. Il souffre de cet isolement dont il est en grande partie responsable. Alors qu'il s'obstine à chercher le coup de foudre "scientifique" au lieu de travailler à des améliorations des connaissances acquises, il découvre sa "théorie des jeux", qui le fait rentrer dans le saint des saints des Mathématiques modernes.
Il devient professeur, au MIT, tandis que le Pentagone fait appel, trop rarement, à ses services de décrypteurs. Il souhaiterait mettre son génie au service de la lutte anti-communiste.
Dans le même temps, une de ses élèves le séduit effrontément. Mais tout ne sera pas si simple.... Car le pire ennemi de Nash, c'est bien son cerveau exceptionnel.
 
vincy
 

haut