Diane a les épaules est l'une des premières comédies intelligentes sur l’éclatement du modèle familial traditionnel. C'est aussi une jolie réflexion sur la maternité et la parentalité, dans laquelle le corps féminin est sans aucun doute l'inspiration première.



Bangkok Nites
Chavela Vargas
Diane a les épaules
Faire la parole
Good vibrations
Happy Birthdead
Justice League
Khibula
L'école de la vie
L'étoile de Noël
L'ombre de Vénus
Le musée des merveilles
Le semeur
M
Maryline
Par Instinct
Paradis
Simon et Théodore



120 battements par minute
Petit paysan
Le Sens de la fête
Quel cirque !
Le vent dans les roseaux
Carré 35
Ex Libris: The New York Public Library
A Beautiful Day (You were never really here)
La Montagne entre nous
Wallace & Gromit: Cœurs à modeler



Faute d'amour
Kingsman: Le cercle d'or
Un beau soleil intérieur
Blade runner 2049
Confident royal
Happy End
Téhéran tabou
Detroit
Kingsman: Le cercle d'or
L'atelier
L'école buissonnière
La passion Van Gogh
Numéro Une
L'assemblée
Laissez bronzer les cadavres
The Meyerowitz Stories
Zombillénium
The Square
Au revoir là-haut
Logan Lucky
Pour le réconfort
Sans adieu
Thor: Ragnarok
D'après une histoire vraie
Jeune femme
Le Fidèle
Les conquérantes
Mise à mort du cerf sacré
Borg McEnroe
En attendant les hirondelles
Jalouse
Tout nous sépare
Borg McEnroe
En attendant les hirondelles
Tout nous sépare






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : Imagine, Universal, DreamWorks
Distribution : UIP
Réalisation : Ron Howard
Scénario : Akiva Goldsman, d'après le livre de Sylvia Nasar
Montage : Mike Hill, Dan Hanley
Photo : Roger Deakins
Musique : James Horner
Durée : 136 mn
 

Russell Crowe : John Nash
Jennifer Connelly : Alicia Nash
Ed Harris : Parcher
Christopher Plummer : Sr. Rosen
Josh Lucas : Martin Hansen
Adam Goldberg : Sol
Paul Bettany : Charles Herman
 

sites sur Nash
 

 
A Beautiful Mind (Un homme d exception)



USA / 2001

13.02.02
 

En pleine guerre froide, juste après la seconde guerre mondiale, John Forbes Nash, brillant mathématicien, rentre à Princeton. Avec la réputation d'être génial, il se lance le défi de révolutionner d'une manière ou d'une autre sa science.
Cependant sa maladresse, ses origines modestes, son apparence pauvre, son orgueil et sa volonté de tout "mathématiser" en font un détestable camarade de classe. Il souffre de cet isolement dont il est en grande partie responsable. Alors qu'il s'obstine à chercher le coup de foudre "scientifique" au lieu de travailler à des améliorations des connaissances acquises, il découvre sa "théorie des jeux", qui le fait rentrer dans le saint des saints des Mathématiques modernes.
Il devient professeur, au MIT, tandis que le Pentagone fait appel, trop rarement, à ses services de décrypteurs. Il souhaiterait mettre son génie au service de la lutte anti-communiste.
Dans le même temps, une de ses élèves le séduit effrontément. Mais tout ne sera pas si simple.... Car le pire ennemi de Nash, c'est bien son cerveau exceptionnel.
 
vincy
 

haut