Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Blue Velvet
Femmes d'Argentine
Kongo
La bonne épouse
Le coeur du conflit
Les visages de la victoire
Radioactive
Trois étés
Un fils
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Vivarium
Yiddish



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


ARP  

Production : Big Pictures Media Corporation
Distribution : ARP selection
Réalisation : Mark Achbar, Jennifer Abbott
Scénario : Joel Bakan, Harold Crooks, Mark Achbar, d'après le livre de Joel Bakan
Montage : Jennifer Abbott
Format : 1.85, Dolby SRD
Musique : Leonard J. Paul
Effets spéciaux : archives : Paul Sawadsky
Durée : 145 mn
 

Mikela J. Mikael : commentaires
 

site officiel
tous les liens
 

 
The Corporation



USA / 2004

29.12.04
 

Si l'entreprise a légalement les mêmes droits qu'un individu, pourquoi se conduit-elle de façon si peu humaine?
De la naissance de l'entreprise à son avenir, le documentaire démontre comment elle est devenue une entreprise morale, quels préjudices (aux travailleurs, à la santé, aux animaux, à la biosphère) elle créée. Diagnostic de personnalité qui la définit comme psychopathe : indifférence aux sentiments d'autrui, incapacité à maintenir des relations durables, désintérêt criminel envers la sécurité d'autrui, duplicité et mensonges pour générer du profit, incapacité à se sentir coupable, non respect des normes sociales établies par la loi...
Belle mentalité! Le portrait n'est pas flatteur pour cette "personne" qui préfère posséder tout ce qui bouge, manipuler les enfants, vendre ses modes de vie, censurer la presse, contrôler l'eau en attendant l'air, pactiser avec les régimes les plus tyranniques...
Dangereuse, l'entreprise?
 
vincy
 

haut