Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Jean-François Lepetit, Flach Film, CB Films
Distribution : Rezo films
Réalisation : Catherine Breillat
Scénario : Catherine Breillat, d’après son livre Pornocratie
Montage : Pascale Chavance, Frédéric Barbe
Photo : Yorgos Arvanitis, Guillaume Schiffman, Miguel Malheiros, Susana Gomes
Son : Carlos Pinto, Filipe Gonçalves
Musique : D’julz
Durée : 77 mn
 

Amira Casar : la fille
Rocco Siffredi : l'homme
 

site officiel
 

 
Anatomie de l'enfer



France / 2004

28.01.04
 

Une belle jeune fille est seule dans une boîte de nuit. Autour d’elle, des hommes s’embrassent. Dans les toilettes, elle s’ouvre les veines. Un homme, qu’elle a croisé sur son chemin, la sauve et l’emmène dans une pharmacie. Elle lui propose un marché : la regarder par là où elle n’est pas regardable. Pendant quatre nuits, cet homme que les femmes rebutent, viendra la retrouver dans une maison isolée au bord de la mer. Elle le paiera.
 
laurence
 

haut