Dear White People, prix du public à sundance, est une satire sociale où des personnages de Spike Lee seraient plongés dans des méli-mélos à la Almodovar, pour résumer. Une comédie intelligente et loufoque qui dénonce le racisme sans l'enferme dans une case.



300 hommes
A trois on y va
Cendrillon
Dear White People
Diversion
El Evangelio de la carne
Enfances nomades
L'homme des foules
La sapienza
Le petit homme
Paris of the North
Un amour
Voyage en Chine
Waste Land



Timbuktu
Whiplash
L'affaire SK1
Les nouveaux sauvages
Snow Therapy
It Follows
Kingsman: Services secrets
Citizenfour
Selma
Tu dors Nicole



La famille Bélier
Invincible
Les souvenirs
Une merveilleuse histoire du temps
Into the Woods: Promenons-nous dans les bois
Imitation game
Frank
Jupiter: Le destin de l'univers
La grande aventure de Maya l'abeille
Les jours venus
Papa ou Maman
L'enquête
Les merveilles
Les nouveaux héros
Mon fils
Cinquante nuances de Grey
Bob l'éponge: Un héros sort de l'eau
American Sniper
Max et Lenny
Things People Do
Vincent n'a pas d'écailles
Projet Almanac
Tracers
Loin de mon père
Les chevaliers du Zodiaque - la légende du Sanctuaire
Le dernier loup
Hungry Hearts
Birdman (ou la surprenante vertu de l'ignorance)
Inherent Vice
L'Art de la fugue
Le cercle
Tokyo Fiancée
1001 grammes
Le dernier coup de marteau
The Voices
Big Eyes
Divergente 2: L'insurrection
Furyo
Hacker
Still Alice
Un homme idéal






 (c) Ecran Noir 96 - 15


Haut et court  

Production : Studio Uno, Secol Superbo, Sciocco Produzioni
Distribution : Haut et Court
Réalisation : Sabina Guzzanti
Scénario : Sabina Guzzanti
Montage : Clelio Benevento
Photo : Paolo Santolini
Musique : Riccardo Giagni, Maurizio Rizzuto
Durée : 80 mn
 

Sabina Guzzanti : elle même
Bruno Gaccio : lui même
Karl Zéro : lui même
Rory Bremner : lui même
Dario Fo : lui même
 

site officiel italien
le site de silvio berlusconi
le site de sabina guzzanti
 

 
Viva Zapatero!



Italie / 2005

21.12.05
 

Sabina Guuzzanti avait signé pour faire une émission parodique. Fille de sénateur, célèbre humoriste, capable de se "déguiser" en Berlusconi, elle voit son show retiré de la programmation après un premier numéro à l'audimat pourtant performant.
De cette mise à pied, elle essaie de comprendre les accusations de vulgarité et d'insultes au gouvernement. La censure, mais aussi l'acharnement des médias... contre elle! Elle joue les reporters puis va commencer à créer un engouement en sa faveur jusqu'à faire une tournée spectaculaire.
 
vincy
 

haut