Ne croyez pas que je hurle est le joyau tant attendu de l'année. Film expérimental et sentimental, audace narrative et visuelle, cette expérience signée Frank Beauvais est aussi délicate que mélancolique, curieuse que hypnotique.



Betty Marcusfeld
Cervin, la montagne du monde
Chambre 212
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
Joker
La fameuse invasion des ours en Sicile
La grande cavale
Nos défaites
On va tout péter
Papicha
Pour Sama
Quelle folie
Soeurs d'armes
Tout est possible



Parasite
Le Roi Lion
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi
Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour
De sable et de feu
Ad Astra
Trois jours et une vie
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Avalanche Productions
Distribution : Europa Corp.
Réalisation : Olivier Van Hoofstadt
Scénario : Olivier Legrain, Olivier Van Hoofstadt
Montage : Vincent Tabaillon
Photo : Jean-François Hensgens
Décors : Eugénie Collet, Florence Vercheval
Son : Christian Monheim
Costumes : Annie Perier
Durée : 84 mn
 

Jean Luc Couchard : JC
Dominique Pinon : Stef
François Damiens : Claudy
Marion Cotillard : Nadine
Jérémie Rénier : Greg
Mélanie Laurent : Natacha
Catherine Jacob : Sylvie
Florence Foresti : le Commissaire Laurence
 

Site officiel
 

 
Dikkenek



France, Belgique / 2006

21.06.06
 

« Dikkenek »… Mais qu’est-ce donc cette bête là ? Dans la langue de nos voisins belges, un « dikkenek (faites attention à le prononcer diquenèque) est un frimeur à la verve intarissable, aux manières peu classieuses, un Monsieur-je-sais-tout qui se permet de donner des leçons aux autres et un incroyable tombeur de jupons. En un mot : une grande gueule pas toujours fréquentable.
JC est le parfait exemple du « dikkenek ». En revanche, Stef est tout le contraire : réservé, gentil, il est en quête du grand amour. Dans sa recherche, JC va l’aider avec sa méthode, « THE method » : il faut faire un sans faute du point A au point G. Entre ces deux points, ces deux amis inséparables vont rencontrer des personnages plus frappadingues les uns que les autres comme Claudy, un directeur d’abattoirs ayant un penchant pour la « chair fraîche », Laurence, une flic lesbienne amateur de gros calibres, Greg, un sale gosse bourré d’oseille, Natacha, une petite fille riche paumée et nymphomane, Nadine, une institutrice foldingue… La rencontre inattendue de JC avec Natacha dans le coffre d'une Mercédès sera un tournant pour les deux potes. Débute alors un voyage pittoresque dans la Belgique d'aujourd'hui peuplée d’individus plus timbrés les uns que les autres...
 
Marie
 

haut