Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Black Christmas
Docteur?
Jeune Juliette
La vie invisible d'Euridice Gusmao
Le choix d'Ali
Leatherdaddy
Les envoûtés
Les reines de la nuit
Lillian
Marriage Story
One Mind - une vie zen
Pahokee, une jeunesse américaine
Sans rivages
Une vie cachée



Joker
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés
It must be heaven
Le Voyage du Prince
Ils aimaient la vie (Kanal)



Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima
Brooklyn Affairs
La Famille Addams






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Union Generale, Hachette Première, Caméra One, D.D Productions
Réalisation : Jean-Paul Rappeneau
Scénario : Jean-Claude Carrière, Jean-Paul Rappeneau, d'après une pièce de Edmond Rostand
Montage : Noëlle Boisson
Photo : Pierre Lhomme
Musique : Jean-Claude Petit
Durée : 135 mn
 

Gérard Depardieu : Cyrano de Bergerac
Anne Brochet : Roxanne
Vincent Perez : Christian de Neuvillette
Jacques Weber : Comte de Guiche
 

 

 
Cyrano de Bergerac



France / 1990

28.03.90
 

Cyrano de Bergerac, un gascon qui maîtrise aussi bien les mots que l'épée, éprouve un sentiment compréhensible envers sa cousine Roxanne. Celle-ci s'est éprise du Cadet Christian qui n'ose pas lui avouer sa flamme. Cyrano handicapé par un nez un peu trop prédominant décide d'aider Christian à conquérir Roxanne avec les Mots qu'elle attend. Mais las de porter en lui-même un rival, Christian n'emportera pas son secret dans la tombe.

À la fin de l'envoi... Je touche
Acte I sc.IV

Cyrano Attendez...Je choisis mes rimes... Là j'y suis

Il fait ce qu'il dit à mesure

Je jette avec grâce mo feutre
Je fais lentement l'abandon
Du grand manteau qui me calfeutre,
Et je tire mon espadon;
Élégant comme Céladon
Agile comme Scaramouche
Je vous préviens, cher Myrmidon,
A la fin de l'envoi je touche!

Premiers engagements de fer

Vous auriez bien dû rester neutre;
Où vais-je vous larder, dindon?
Dans le flanc, sous votre maheurtre?
Au coeur, sous votre bleu cordon?
- Les coquilles tintent, ding-don!
Ma pointe voltige : une mouche!
Décidement... c'est au bedon,
Qu'à la fin de l'envoi, je touche.

Il me manque une rime en eutre...
Vous rompez, plus blanc qu'amidon?
C'est pour me fournir le mot pleutre!
- Tac! Je pare la pointe dont
Vous espériez me faire don,
- J'ouvre la ligne,- je la bouche...
Tiens bien ta broche, Laridon!
A la fin de l'envoi, je touche.

Il annonce solonnellement

ENVOI
Prince, demande à Dieu pardon!
Je quarte du pied, j'escarmouche,
Je coupe, je feinte...
Hé!La donc!

Le Vicomte chancelle; Cyrano salue.

À la fin de l'envoie, je touche.
 
alix

 

haut