Grand prix du jury à Deauville, Brooklyn Village porte un regard sensible, sans artifice, sur la jeunesse, la gentrification et le rapport à l'autre. Humaniste et bienveillant.



Blair Witch
Brooklyn Village
Cézanne et moi
Des Portoricains à Paris
Juste la fin du monde
Kubo et l'armure magique
Les nouvelles aventures de Pat et mat
Rock n' Roll... of Corse
Soy nero
Tête de chien
Tout va bien
Vendanges



Le monde de Dory
L'effet aquatique
Juillet août
The Strangers
Comme des bêtes
The Wave
Dernier train pour Busan
Frantz



La Tortue rouge
Colonia
Independence Day : Resurgence
Le BGG - Le Bon Gros Géant
Man on high heels
Genius
La Couleur de la victoire
Guibord s'en va-t-en guerre
L'économie du couple
Jason Bourne
Parasol
S.O.S Fantômes
Stefan Zweig, adieu l'Europe
Toni Erdmann
Star Trek : Sans limites
Blood father
Fronteras
Le fils de Jean
Nocturama
Ben-Hur
Infiltrator
Voir du pays
Clash
War Dogs
Where to invade next ?
Victoria






 (c) Ecran Noir 96 - 16


  

Production : Estudios Picasso, Origen Producciones Cinematograficas, Telecinco
Distribution : Metropolitan filmexport
Réalisation : Agustin Diaz Yanes
Scénario : Agustin Diaz Yanes, d'après la série littéraire de Arturo Pérez-Reverte
Montage : Paco Femenia
Photo : José Salcedo
Format : 1.85, DTS Dolby Digital
Musique : Roque Baños
Effets spéciaux : El Ranchito
Directeur artistique : Benjamin Fernandez
Durée : 147 mn
 

Viggo Mortensen : Diego Alatriste y Tenorio
Elena Anaya : Angélica de Alquézar
Unax Ugalde : Inigo Balboa
Enrico Lo Verso : Gualterio Malatesta
Eduardo Noriega : Conde de Guadalmedina
Javier Camera : Conde Duque de Olivares
Juan Echanove : Francisco de Quevedo
Pilar Brdem : Monja
Ariadna Gil : Maria de Castro
 

site internet espagnol du film
site internet français de la série
site internet américain de l auteur
Le siècle d or espagnol
 

 
Capitaine Alatriste (Alatriste)



Espagne / 2008

25.06.2008
 

" Ce n'était pas l'homme le plus honnête, ni le plus pieux, mais c'était un homme courageux. Il s'appelait Diego Alatriste. "Tels sont les premiers mots du best-seller international d'Arturo Pérez-Reverte, " Le capitaine Alatriste ". L'histoire se déroule dans l'Espagne impériale du XVIIe siècle, entre 1622 et 1643, sous le règne de Philippe IV, avant-dernier roi de la Maison d'Autriche. Philippe IV est un monarque faible et facilement manipulable, dominé par une Cour corrompue, agitée par les intrigues orchestrées par le très influent comte-duc Olivares.
L'Empire espagnol décline lentement. La société souffre de ses nombreuses contradictions. Le luxe et l'opulence de l'aristocratie coexistent avec la misère et la vulnérabilité du peuple ; côte à côte se dressent de somptueux palais et des masures croulantes, d'élégants salons et des tavernes louches. C'est là que Quevedo et Góngoria écrivent leurs vers, que Velásquez peint ses toiles et que Lope de Vega monte ses comédies.Ce monde déclinant est le théâtre des aventures de Diego Alatriste, fier soldat au service de Sa Majesté dans les Flandres, et mercenaire à Madrid et Séville en temps de paix. Alatriste est amoureux de la belle María de Castro, la plus célèbre comédienne de son temps.
En compagnie de ses frères d'armes, Alatriste tient la promesse faite à son père mourant : il s'occupe du jeune Iñigo Balboa. Alatriste s'efforce en vain de préserver Iñigo à la fois d'une carrière militaire et de la femme machiavélique qu'aime le jeune homme, la douce mais inquiétante Angélica Alquézar. Angélica est la fille de Luis de Alquézar, l'ennemi juré d'Alatriste. Selon le moment et les circonstances, Alatriste est tantôt l'allié, tantôt l'adversaire de Gualterio Malatesta, un Italien cynique et sans scrupules.Intrigues et trahisons, duels et batailles, amour et haine sont au coeur de la vie de ces personnages et de cette époque.
 
in DP
 

haut