Les initiés de John Trengove est une tragédie sensible qui vaut le détour: portrait d'un pays, description d'un rite et regard acéré sur la masculinité et ses apparences.



11 minutes
Cessez-le-feu
Glory
Gold
Jonction 48
Konbissiri
L'affranchie
L'éveil de la permaculture
Les initiés
Life: Origine inconnue
Mes vies de chien
Nostos
Retour à Forbach
Sous le même toit
Wedding Doll
Zeitgeist protest



Lumière! L'aventure commence
Moonlight
Logan
Grave
The Lost City Of Z
L'Autre côté de l'espoir
La Belle et la Bête
L'Opéra
Les Mauvaises Herbes
La jeune fille et son aigle
Lettres de la guerre
The Young Lady



Alibi.com
Lion
Patients
Kong: Skull Island
Le secret de la chambre noire
Les figures de l'ombre
Miss Sloane
Monsieur & Madame Adelman
Paris pieds nus
Jours de France
Mate-me por favor
Fantastic Birthday
Fixeur
Going to Brazil
Sage femme
A United Kingdom
Félicité
Baby Boss
Ghost in the Shell
Orpheline
Telle mère, telle fille
Corporate
Stratton
Fast and Furious 8
Je danserai si je veux
Pas comme les loups
L'homme aux mille visages






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : Estudios Picasso, Origen Producciones Cinematograficas, Telecinco
Distribution : Metropolitan filmexport
Réalisation : Agustin Diaz Yanes
Scénario : Agustin Diaz Yanes, d'après la série littéraire de Arturo Pérez-Reverte
Montage : Paco Femenia
Photo : José Salcedo
Format : 1.85, DTS Dolby Digital
Musique : Roque Baños
Effets spéciaux : El Ranchito
Directeur artistique : Benjamin Fernandez
Durée : 147 mn
 

Viggo Mortensen : Diego Alatriste y Tenorio
Elena Anaya : Angélica de Alquézar
Unax Ugalde : Inigo Balboa
Enrico Lo Verso : Gualterio Malatesta
Eduardo Noriega : Conde de Guadalmedina
Javier Camera : Conde Duque de Olivares
Juan Echanove : Francisco de Quevedo
Pilar Brdem : Monja
Ariadna Gil : Maria de Castro
 

site internet espagnol du film
site internet français de la série
site internet américain de l auteur
Le siècle d or espagnol
 

 
Capitaine Alatriste (Alatriste)



Espagne / 2008

25.06.2008
 

" Ce n'était pas l'homme le plus honnête, ni le plus pieux, mais c'était un homme courageux. Il s'appelait Diego Alatriste. "Tels sont les premiers mots du best-seller international d'Arturo Pérez-Reverte, " Le capitaine Alatriste ". L'histoire se déroule dans l'Espagne impériale du XVIIe siècle, entre 1622 et 1643, sous le règne de Philippe IV, avant-dernier roi de la Maison d'Autriche. Philippe IV est un monarque faible et facilement manipulable, dominé par une Cour corrompue, agitée par les intrigues orchestrées par le très influent comte-duc Olivares.
L'Empire espagnol décline lentement. La société souffre de ses nombreuses contradictions. Le luxe et l'opulence de l'aristocratie coexistent avec la misère et la vulnérabilité du peuple ; côte à côte se dressent de somptueux palais et des masures croulantes, d'élégants salons et des tavernes louches. C'est là que Quevedo et Góngoria écrivent leurs vers, que Velásquez peint ses toiles et que Lope de Vega monte ses comédies.Ce monde déclinant est le théâtre des aventures de Diego Alatriste, fier soldat au service de Sa Majesté dans les Flandres, et mercenaire à Madrid et Séville en temps de paix. Alatriste est amoureux de la belle María de Castro, la plus célèbre comédienne de son temps.
En compagnie de ses frères d'armes, Alatriste tient la promesse faite à son père mourant : il s'occupe du jeune Iñigo Balboa. Alatriste s'efforce en vain de préserver Iñigo à la fois d'une carrière militaire et de la femme machiavélique qu'aime le jeune homme, la douce mais inquiétante Angélica Alquézar. Angélica est la fille de Luis de Alquézar, l'ennemi juré d'Alatriste. Selon le moment et les circonstances, Alatriste est tantôt l'allié, tantôt l'adversaire de Gualterio Malatesta, un Italien cynique et sans scrupules.Intrigues et trahisons, duels et batailles, amour et haine sont au coeur de la vie de ces personnages et de cette époque.
 
in DP
 

haut