Ne croyez pas que je hurle est le joyau tant attendu de l'année. Film expérimental et sentimental, audace narrative et visuelle, cette expérience signée Frank Beauvais est aussi délicate que mélancolique, curieuse que hypnotique.



Betty Marcusfeld
Cervin, la montagne du monde
Chambre 212
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
Joker
La fameuse invasion des ours en Sicile
La grande cavale
Nos défaites
On va tout péter
Papicha
Pour Sama
Quelle folie
Soeurs d'armes
Tout est possible



Parasite
Le Roi Lion
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi
Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour
De sable et de feu
Ad Astra
Trois jours et une vie
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Film4, Ingenious Film partners, Lunar Films, Scottish Screen, Sigma films
Distribution : La fabrique de films
Réalisation : David Mackenzie
Scénario : David Mackenzie, Ed Whitmore, d'après le livre de Peter Jinks
Montage : Colin Monie
Photo : Giles Nuttgens
Décors : Tom Sayer
Musique : Franz Ferdinand, Pram, Juana Molina, Orange Juice, Woodbine, Hood, Ganger, Four Tet, Bill Wells, Quickspace, Clinic, ...
Directeur artistique : Caroline Grebbell
Durée : 95 mn
 

Jamie Bell : Hallam Foe
Sophia Myles : Kate Breck
Ciaran Hinds : Julius Foe
Jamie Sives : Alasdair
Claire Forlani : Verity Foe
Ewen Bremner : Andy
 

site internet du film
 

 
My Name is Hallam Foe (Hallam Foe)



Royaume Uni / 2007

09.07.2008
 

Hallam Foe vit plutôt à l'écart de la vaste demeure familiale. Refuge solitaire où il contemple le portrait de sa mère décédée dans de mystérieuses circonstances. Lui croit à un complot entre sa belle-mère et son père. Cette parano maladive s'évacue lorsqu'il part observer la vie des gens, regardant à l'intérieur des maisons, anotant leurs faits et gestes.
Mais un incident va devoir le contraindre à quitter sa campagne écossaise pour la ville d'Edimbourgh. SDF, il loge là où il peut. Un matin, il croise une femme qui ressemble à sa mère. Il la suit et sa fait embaucher dans le même hôtel où elle travaille. Pour l'observer de plus près.
 
vincy
 

haut