Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Brooklyn Affairs
Ceux qui nous restent
Ils aimaient la vie (Kanal)
It must be heaven
Jumanji: Next level
La Famille Addams
Le meilleur reste à venir
Le Voyage du Prince
Les reines de la nuit
Ode Bertrand
Premiers pas dans la forêt
Seules les bêtes
Souviens-toi de ton futur
The Irishman
Un été à Changsha



Joker
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés



La fameuse invasion des ours en Sicile
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Everyman Pictures, Four By Two, Media Rights Capital
Distribution : Sony Pictures
Réalisation : Larry Charles
Scénario : Sacha Baron Cohen, Dan Mazer, Anthony Hines, Jeff Schaffer
Montage : Scott M. Davids, James Thomas
Photo : Anthony Hardwick, Wolfgang Held
Décors : Ute Bergk, Britt Woods
Musique : Erran Baron Cohen
Costumes : Jason Alper
Directeur artistique : Kate Bunch, Lisa Marinaccio
Durée : 83 mn
 

Sacha Baron Cohen : Brüno
Paula Abdul : elle-même
Ron Paul : lui-même
Alice Evans : journaliste BBC
Josh Meyers : Kookus
Gustaf Hammarsten : Lutz
Clifford Bañagale : Diesel
 

Site officiel français du film
 

 
Brüno



USA / 2009

22.07.2009
 

Brüno, le roi de la mode, quitte son Autriche natale pour les Etats-Unis où il espère devenir une grande star. Son homosexualité et son mauvais goût en bandoulière, il part à la rencontre d’une Amérique puritaine, intolérante et mal dégrossie. Trois ans après Borat, Sacha Baron Cohen revient au cinéma avec un autre de ses personnages haut en couleurs, véritable poil à gratter du politiquement correct.
 
MpM

 

haut