Hyena, Prix du jury à Beaune et prix d'interprétation masculine aux Arcs, est un polar très noir, aussi violent que désespéré. Une plongée dans l'enfer londonien filmée caméra à l'épaule comme pour mieux nous cogner.



A la poursuite de demain
Bien de chez nous
Certifiée Halal
Christina Noble
D'amour et de dettes
Girls Only
Goodnight Mommy
Irvin yalom, la théorie du bonheur
Jet lag
La cité muette
La loi du marché
La Tête haute
Les lettres portugaises
Mad Max: Fury Road
Naruto the Last
Refugiado
Trois souvenirs de ma jeunesse
Un voisin trop parfait
Une femme iranienne



Selma
Dear White People
A trois on y va
Sea Fog: Les clandestins
Taxi Téhéran
En route!
Jauja
Beyond Clueless
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence
Hyena



Cinquante nuances de Grey
American Sniper
Birdman (ou la surprenante vertu de l'ignorance)
The Voices
Divergente 2: L'insurrection
Still Alice
Un homme idéal
Cendrillon
Diversion
Voyage en Chine
Indian Palace: Suite royale
Journal d’une femme de chambre
Fast & Furious 7
San Francisco 1985
Shaun le mouton
Les châteaux de sable
Suite française
Cake
Dark Places
Jamais de la vie
The Humbling
Lost River
Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Une belle fin
Enfant 44
En équilibre
La promesse d'une vie
Good Kill
Every Thing Will Be Fine
Avengers: L'ère d'Ultron
10.000 km
Blind
Le tournoi
Connasse, princesse des coeurs
On est vivants
L'épreuve
Les jardins du Roi
Un peu, beaucoup, aveuglément






 (c) Ecran Noir 96 - 15


  

Production : Libretto Films, Norma Productions
Distribution : Jour2fête
Réalisation : Nir Bergman
Scénario : Nir Bergman
Montage : Einat Glaser-Zarhin
Photo : Biniamin Nimrod Chiram
Son : Aviv Aldema, Dudu Liss
Musique : Ondrej Soukup
Costumes : Natan Elkanovith
Maquillage : Karin Geva
Directeur artistique : Ido Dolev
D'après l'oeuvre de David Grossman
Durée : 110 mn
 

Roee Elsberg : Aharon
Orly Zilbershatz : Hinda
Yehuda Almagor : Moshe
Yael Sgersk : Yochi
Evelyn Kaplun : Edna
 

 

 
La grammaire intérieure (Hadikduk Hapnimi)



Israël / 2010

13.06.2012
 

Aharon, onze ans, observe la vie de son quartier avec acuité et réserve. Ses parents si mal assortis, la belle voisine mystérieuse, sa sœur mal dans sa peau... Rien de tout cela ne lui donne envie de devenir adulte.
 
MpM
 

haut