Mimosas, la voie de l'Atlas a fait sensation à Cannes où il a reçu le grand prix de la Semaine de la Critique. Et pour cause, ce western métaphysique mâtiné de conte épique est de toute beauté, pour peu que l'on soit réceptif à ce type de cinéma contemplatif, mystique et exigeant.



Agents presque secrets
Dans le noir
Elektro Mathematrix
Exotica, Erotica, Etc.
Hôtel Singapura
Iqbal, l'enfant qui n’avait pas peur
Le correspondant
Manipulations
Mimosas, la voie de l'Atlas
Nerve
Princess
Rester vertical



Diamant noir
Le monde de Dory
L'effet aquatique
Juillet août
The Strangers
Comme des bêtes
The Wave
Dernier train pour Busan



Love & Friendship
Casablancas, l'homme qui aimait les femmes
La Tortue rouge
Ninja Turtles 2
Florence Foster Jenkins
Hibou
L'âge de glace: Les lois de l'univers
Nos pires voisins 2
Sur quel pied danser
Tarzan
Viva
Truman
Elvis & Nixon
Colonia
Independence Day : Resurgence
Le BGG - Le Bon Gros Géant
Man on high heels
Genius
La Couleur de la victoire
Guibord s'en va-t-en guerre
L'économie du couple
Jason Bourne
Parasol
S.O.S Fantômes
Stefan Zweig, adieu l'Europe
Toni Erdmann
Star Trek : Sans limites






 (c) Ecran Noir 96 - 16


  

Production : Filmways Pictures, Cinema 77/Film Group
Distribution : Mission (réédition 25 juillet 2012), UGC
Réalisation : Brian De Palma
Scénario : Brian De Palma
Montage : Jerry Greenberg
Photo : Ralf Bode
Décors : Gary Brink
Musique : Pino Donaggio
Directeur artistique : Gary Weist
Durée : 105 mn
 

Michael Caine : Dr Robert Elliot
Angie Dickinson : Kate Miller
Nancy Allen : Liz Blake
Keith Gordon : Peter Miller
Denniz Franz : Detective Marino
David Margulies : Dr Levy
 

site internet du film
 

 
Pulsions (Dressed to Kill)



USA / 1980

15.03.1981
 

Kate Miller, sexuellement frustrée, consulte un psychiatre. À la suite d’une séance, elle rencontre un inconnu dans un musée et se donne à lui. Dans la cage d’ascenseur de son amant, Kate se fait assassiner par une mystérieuse blonde. Liz Blake, une prostituée, assiste au meurtre. Elle est traquée par la serial killer...


 
Benoît

 

haut