Dear White People, prix du public à sundance, est une satire sociale où des personnages de Spike Lee seraient plongés dans des méli-mélos à la Almodovar, pour résumer. Une comédie intelligente et loufoque qui dénonce le racisme sans l'enferme dans une case.



300 hommes
A trois on y va
Cendrillon
Dear White People
Diversion
El Evangelio de la carne
Enfances nomades
L'homme des foules
La sapienza
Le petit homme
Paris of the North
Un amour
Voyage en Chine
Waste Land



Timbuktu
Whiplash
L'affaire SK1
Les nouveaux sauvages
Snow Therapy
It Follows
Kingsman: Services secrets
Citizenfour
Selma
Tu dors Nicole



La famille Bélier
Invincible
Les souvenirs
Une merveilleuse histoire du temps
Into the Woods: Promenons-nous dans les bois
Imitation game
Frank
Jupiter: Le destin de l'univers
La grande aventure de Maya l'abeille
Les jours venus
Papa ou Maman
L'enquête
Les merveilles
Les nouveaux héros
Mon fils
Cinquante nuances de Grey
Bob l'éponge: Un héros sort de l'eau
American Sniper
Max et Lenny
Things People Do
Vincent n'a pas d'écailles
Projet Almanac
Tracers
Loin de mon père
Les chevaliers du Zodiaque - la légende du Sanctuaire
Le dernier loup
Hungry Hearts
Birdman (ou la surprenante vertu de l'ignorance)
Inherent Vice
L'Art de la fugue
Le cercle
Tokyo Fiancée
1001 grammes
Le dernier coup de marteau
The Voices
Big Eyes
Divergente 2: L'insurrection
Furyo
Hacker
Still Alice
Un homme idéal






 (c) Ecran Noir 96 - 15


  

Production : Potemkine films, Magnet Releasing, Darko Entertainment, Jerkschool productions
Distribution : Potemkine films
Réalisation : Bobcat Goldthwait
Scénario : Bobcat Goldthwait
Montage : Jason Stewart, David Hopper
Photo : Bradley Stonesifer
Décors : Natalie Sanfilippo
Musique : Matt Kollar
Durée : 100 mn
 

Joel Murray : Frank
Tara Lynne Barr : Roxy
Melinda Page Hamilton : Alison
Mackenzie Brooke Smith : Ava
Rich McDonald : Brad
Maddi Hasson : Chloe
Travis Wester : Ed
 

site internet du film
 

 
God Bless America



USA / 2011

10.10.2012
 

Séparé de sa femme et de sa fille, viré pour harcèlement, gravement malade selon son médecin, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c’est le début d’une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.


bande annonce par Filmtrailer.com
 
EN

 

haut