Viendra le feu a reçu le prix du jury Un certain regard. Le film d'Oliver Laxe laisse au spectateur toute liberté de se projeter dans le film pour y lire son propre rapport à la nature et ses propres obsessions face à la déliquescence du monde.



Ad Astra
D'un clandestin, l'autre
De sable et de feu
Edith en chemin vers son rêve
El Otro Cristobal
Kusama: Infinity
Les fleurs amères
Lucky Day
Ma folle semaine avec Tess
Nous le peuple
Portrait de la jeune fille en feu
Trois jours et une vie
Un jour de pluie à New York



Parasite
Toy Story 4
Le Roi Lion
Give Me Liberty
Ils reviennent...
L'étincelle, une histoire des luttes LGBT +
Fanny & Alexandre
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Le mystère des pingouins
Les faussaires de Manhattan
Nuits magiques
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Little Bear, Pathé, Alvy Developpement, CN2 productions, France 2 Cinéma
Distribution : Pathé distribution
Réalisation : Bertrand Tavernier
Scénario : Bertrand Tavernier, Christophe Blain, Antonin Baudry, d'après la BD de Christophe Blain et Abel Lanzac
Montage : Guy Lecorne
Photo : Jérôme Alméras
Décors : Emile Ghigo
Musique : Philippe Sarde, Bertrand Burgalat
Maquillage : Agnès Tassel
Durée : 113 mn
 

Thierry Lhermitte : Alexandre Taillard de Worms
Raphaël Personnaz : Arthur Vlaminck
Niels Arestrup : Claude Maupas
Bruno Raffaelli : Stéphane Cahut
Julie Gayet : Valérie Dumontheil
Anaïs Demoustier : Marina
Thomas Chabrol : Sylvain Marquet
Thierry Frémont : Guillaume Van Effentem
Didier Bezace : Jean-Paul François
Jane Birkin : Molly Hutchinson
 

site internet du film
site internet de la BD
 

 
Quai d'Orsay



France / 2013

06.11.2013
 

Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Il apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’hexagone.
Aussie engage-t-il le jeune Arthur Vlaminck, fraîchement diplômé de l’ENA, embauché en tant que chargé du “langage” au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.


bande annonce par Filmtrailer.com
 
EN

 

haut