Diane a les épaules est l'une des premières comédies intelligentes sur l’éclatement du modèle familial traditionnel. C'est aussi une jolie réflexion sur la maternité et la parentalité, dans laquelle le corps féminin est sans aucun doute l'inspiration première.



Bangkok Nites
Chavela Vargas
Diane a les épaules
Faire la parole
Good vibrations
Happy Birthdead
Justice League
Khibula
L'école de la vie
L'étoile de Noël
L'ombre de Vénus
Le musée des merveilles
Le semeur
M
Maryline
Par Instinct
Paradis
Simon et Théodore



120 battements par minute
Petit paysan
Le Sens de la fête
Quel cirque !
Le vent dans les roseaux
Carré 35
Ex Libris: The New York Public Library
A Beautiful Day (You were never really here)
La Montagne entre nous
Wallace & Gromit: Cœurs à modeler



Faute d'amour
Kingsman: Le cercle d'or
Un beau soleil intérieur
Blade runner 2049
Confident royal
Happy End
Téhéran tabou
Detroit
Kingsman: Le cercle d'or
L'atelier
L'école buissonnière
La passion Van Gogh
Numéro Une
L'assemblée
Laissez bronzer les cadavres
The Meyerowitz Stories
Zombillénium
The Square
Au revoir là-haut
Logan Lucky
Pour le réconfort
Sans adieu
Thor: Ragnarok
D'après une histoire vraie
Jeune femme
Le Fidèle
Les conquérantes
Mise à mort du cerf sacré
Borg McEnroe
En attendant les hirondelles
Jalouse
Tout nous sépare
Borg McEnroe
En attendant les hirondelles
Tout nous sépare






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : Christal Films
Distribution : Happiness distribution
Réalisation : Louis Bélanger
Scénario : Louis Bélanger, Alexis Martin
Montage : Claude Palardy
Photo : Pierre Mignot
Décors : André-Line Beauparlant
Directeur artistique : Philippe Lord
Durée : 108 mn
 

Alexis Martin : Jacques Sauvageau
Gilles Renaud : Simon Boulerice
Emmanuelle Lussier-Martinez : Francesca
Myriam Côté : Nancy
Gary Boudreault : Deux-temps
Stéphane Jacques : Tony
Sylvio Archambault : Balloune
François Papineau : Compte
 

page facebook du film
page du distributeur
 

 
Les Mauvaises Herbes (Bad Seed)



/ 2016

05.04.2017
 

Jacques Sauvageau, un acteur accro au jeu compulsif et recherché pour dettes, s'enfuit de Montréal en plein hiver sur un coup de tête et se retrouve dans un patelin perdu. Il est recueilli par Simon Boulerice, un solitaire qui cultive dans sa grange de la marijuana. Boulerice, qui a besoin de bras pour sa culture, met Sauvageau au parfum et le garde en semi-captivité, le temps qu'un accord s'établisse entre eux : son aide à Boulerice permettra à Sauvageau de payer ses dettes.


 
EN

 

haut