3 Billboards, les panneaux de la vengeance fut le grand vainqueur des Golden Globes. Polar décalé, Western à l'humour noir, ce film tout aussi noir déroutera certains sur la fin: mais c'est justement ce qui le rend singulier et plus fascinant qu'il ne le prétend.



24h Limit
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Alice Comedies, volume 2
Ami-Ami
Brillantissime
Enquête au Paradis
Femme et mari
In the fade
L'enfant de Goa
La juste route
La surface de réparation
Last Flag Flying
Le rire de ma mère
The Last Family
Trois silences
Winter War



Paddington 2
Makala
Un homme intègre
Seule la terre
A Ghost Story
Drôles de petites bêtes
Girls Trip
Le crime de l'Orient-Express
Seule sur la plage la nuit



Coco
La Villa
Le bonhomme de neige
Plonger
Prendre le large
Bienvenue à Suburbicon
Les Gardiennes
Tueurs
L'échange des princesses
L'échappée belle
La cordillera
La Promesse de l'aube
Les heures sombres
Maria by Callas
Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi
Tharlo, le berger tibétain
The Florida Project
Wonder
Tout l'argent du monde
Downsizing
Si tu voyais son coeur
Vers la lumière






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Stadenn prod, Manchester films, Gaumont, France 2 cinéma, Entourage pictures
Distribution : Gaumont
Réalisation : Albert Dupontel
Scénario : Albert Dupontel, d'après le roman de Pierre Lemaître
Montage : Christophe Pinel
Photo : Vincent Mathias
Décors : Pierre Queffelan
Musique : Christophe Julien
Durée : 117 mn
 

Albert Dupontel : Albert Maillard
Nahuel Perez Biscayart : Edouard Péricourt
Laurent Lafitte : Pradelle
Niels Arestrup : Marcel Péricourt
Emilie Dequenne : Madeleine Péricourt
Mélanie Thierry : Pauline
Héloïse Balster : Louise
André Marcon : Officier gendarme
Michel Vuillermoz : Joseph Merlin
 

Au revoir là-haut, le livre
 

 
Au revoir là-haut



France / 2017

25.10.2017
 

Novembre 1919. Deux rescapés, miraculés même, des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, ce n'est pas la seule arnaque. Mais certains s'en sortent mieux que d'autres.


 
EN

 

haut