Mimosas, la voie de l'Atlas a fait sensation à Cannes où il a reçu le grand prix de la Semaine de la Critique. Et pour cause, ce western métaphysique mâtiné de conte épique est de toute beauté, pour peu que l'on soit réceptif à ce type de cinéma contemplatif, mystique et exigeant.



Agents presque secrets
Dans le noir
Elektro Mathematrix
Exotica, Erotica, Etc.
Hôtel Singapura
Iqbal, l'enfant qui n’avait pas peur
Le correspondant
Manipulations
Mimosas, la voie de l'Atlas
Nerve
Princess
Rester vertical



Diamant noir
Le monde de Dory
L'effet aquatique
Juillet août
The Strangers
Comme des bêtes
The Wave
Dernier train pour Busan



Love & Friendship
Casablancas, l'homme qui aimait les femmes
La Tortue rouge
Ninja Turtles 2
Florence Foster Jenkins
Hibou
L'âge de glace: Les lois de l'univers
Nos pires voisins 2
Sur quel pied danser
Tarzan
Viva
Truman
Elvis & Nixon
Colonia
Independence Day : Resurgence
Le BGG - Le Bon Gros Géant
Man on high heels
Genius
La Couleur de la victoire
Guibord s'en va-t-en guerre
L'économie du couple
Jason Bourne
Parasol
S.O.S Fantômes
Stefan Zweig, adieu l'Europe
Toni Erdmann
Star Trek : Sans limites






 (c) Ecran Noir 96 - 16


  

Production : Arnold Kopelson productions, Punch productions
Distribution : Warner Bros.
Réalisation : Costa-Gavras
Scénario : Tom Matthews, Eric Williams
Montage : Françoise Bonnot
Photo : Patrick Blossier
Décors : Jan Pascale
Musique : Thomas Newman, Philippe Sarde
Directeur artistique : Ben Morahan
Durée : 114 mn
 

John Travolta : Sam Baily
Dustin Hoffman : Mac Brackett
Mia Kirshner : Laurie
Alan Alda : Kevin Hollander
Robert Prosky : Lou Potts
Blythe Danner : Mrs. Banks
Ted Levine : Lemke
 

site officiel
 

 
Mad City



USA / 1997

04.02.98
 

Un homme au bout du rouleau, incapable de dire à sa femme qu'il est au chômage, prend en otage son ancien employeur: un musée rempli d'enfants. Par hasard, un journaliste s'y trouve, parce qu,il devait y faire un reportage sur l'endroit. Un ancien grand reporter qui sent que sa carrière peut redémarrer. C'est sans compter l'arrivisme de son ennemi new yorkais et des médias américains.
 
vincy
 

haut