En compétition à Cannes Le conte des contes de Matteo Garrone s'inspire du livre fantastique et merveilleux de Giambattista Basile (autour de 1625. Beau, barré, baroque: le film oscille entre Del Toro et Gilliam.



Fantasia
Haramiste
Le Prince de Hombourg
Le retour de Fabiola
Les Profs 2
Lost for Words
Love & Mercy
Maris en liberté
Tale of Tales, le conte des Contes
Terminator Genisys
Victoria



Taxi Téhéran
Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence
Hyena
Trois souvenirs de ma jeunesse
Ex Machina
Un Français
L'éveil d'Edoardo
Vice-Versa
Mustang
Les mille et une nuits - L'inquiet



Shaun le mouton
Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Une belle fin
Avengers: L'ère d'Ultron
Le tournoi
Connasse, princesse des coeurs
On est vivants
L'épreuve
Les jardins du Roi
Un peu, beaucoup, aveuglément
A la poursuite de demain
Girls Only
Goodnight Mommy
La loi du marché
La Tête haute
Mad Max: Fury Road
Refugiado
Une femme iranienne
Adaline
Loin de la foule déchaînée
Cendres
Contes italiens
Jurassic World
Le monde de Nathan
La belle promise
La Bataille de la Montagne du Tigre
Spy
Valley of love
Entourage
Gunman
Masaan (Le bûcher)
Une mère
Une seconde mère






 (c) Ecran Noir 96 - 15


  

Production : MK2 productions, France 3 cinema
Distribution : MK2 diffusion
Réalisation : Claude Chabrol
Scénario : Odile Barski, Claude Chabrol
Montage : Monique Fardoulis
Photo : Eduardo Serra
Musique : Matthieu Chabrol
Durée : 103 mn
 

Jacques Gamblin : René
Sandrine Bonnaire : Viviane
Valeria Bruni-Tedeschi : Frédérique Lesage
Antoine de Caunes : Germain-Roland Desmot
 

site officiel
 
 
Au coeur du mensonge


France / 1999

13.01.99
 

Personnages (par leurs interprètes)




Bonnaire
- Viviane: Elle est au coeur du triangle amoureux. Elle a besoin de sensualité, besoin aussi d'être rassurée, de sentir des gens vivants autour d'elle. Le couple René-Viviane est un couple inédit chez Chabrol: ils sont unis, ils sont jeunes, ils se connaissent bien, et depuis longtemps.
Gamblin
- René: C'est un homme pétri de doutes. Il cherche. Il cherche de la vérité. Il est dans l'improbable. Je l'interpréatais sans savoir si il était coupable ou non.René déteste les phrases toutes faites et les mots lui font peur; il voit tout, il entend tout, il est à l'écoute.
Bruni-Tedeschi
- Frédérique: Je pense que Chabrol voit chez les femmes des qualités morales, du sérieux. Je me sens un peu masculine dans ce personnage. Frédérique Lesage n'a qu'un but: trouver le vérité, chercher les coupables. Elle accepte de se tromper, elle accepte sa fragilité d'être humain, qui, comme les autres, ne rien à l'avance.
De Caunes
- Germain-Roland: Il ressemble à pas mal de personnages publics que nous connaissons bien. C'est un homme a la fois antipathique et suffisant, mais aussi touchant dans son souci permanent de séduire. Désir qui le pousse à laisser apparaître, à son insu, des choses qui le révèlent sous son vrai jour.
Claude Chabrol sur les comédiens: Tous ces acteurs me manipulent alors qu'ils font semblant de me faire croire qu'ils pensent que c'est moi qui les manipule.

EXPO. Le peintre qui a conçu les toiles du film s'appelle Vincent Bioules (basé à Montpellier, enseignant aux Beaux Arts à Paris). Les tableaux et dessins du film, les paysages, marines, intérieurs et portraits inspirés par le film, seront exposés à la Galerie Vidal-Saint Phalle, 10 rue du Trésor (Paris, 4ème arrondissement), et ce du 7 au 28 janvier 99.
 
vincy
 
 
 
 

haut