Jamais contente, adaptation de la trilogie de Marie Desplechin (la sœur de) par Emilie Deleuze, affronte l'adolescence sans ménagement. Avec son héroïne réjouissance, un scénario ciselé, le film déjoue les attentes et rend plutôt content.



Born to be Blue
Dalida
Entre les frontières
Harmonium
Jamais contente
La Grande Muraille
La mécanique de l'ombre
La reine Garçon
Ouvert la nuit
Power to Change
The Birth of a Nation
The Fits
The Last face
Un jour mon prince
Wanderlust



Ma vie de Courgette
Mademoiselle
Tu ne tueras point
L'ornithologue
Papa ou maman 2
Premier contact
Go Home
La jeune fille sans mains
Manchester by the Sea
Rogue One : A Star Wars Story
Your name
Neruda



Doctor Strange
Moi, Daniel Blake
Le client
Les Animaux Fantastiques
Alliés
La fille de Brest
Louise en hiver
Ma' Rosa
Sausage Party
Sully
Vaiana, la légende du bout du monde
Wolf and sheep
À Jamais
Absolutely Fabulous: Le Film
Baccalaureat
Carole Matthieu
Demain tout commence
Personal Shopper
Louise en hiver
Assassin's Creed
Avant le déluge
Beauté cachée
Paterson
Souvenir
American Pastoral
Hedi, un vent de liberté
L'Ami (François d'Assises et ses frères)
Le Fondateur
Passengers
La vallée des loups
Nocturnal Animals
Quelques minutes après minuit






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  

Production : MK2 productions, France 3 cinema
Distribution : MK2 diffusion
Réalisation : Claude Chabrol
Scénario : Odile Barski, Claude Chabrol
Montage : Monique Fardoulis
Photo : Eduardo Serra
Musique : Matthieu Chabrol
Durée : 103 mn
 

Jacques Gamblin : René
Sandrine Bonnaire : Viviane
Valeria Bruni-Tedeschi : Frédérique Lesage
Antoine de Caunes : Germain-Roland Desmot
 

site officiel
 
 
Au coeur du mensonge


France / 1999

13.01.99
 

Personnages (par leurs interprètes)




Bonnaire
- Viviane: Elle est au coeur du triangle amoureux. Elle a besoin de sensualité, besoin aussi d'être rassurée, de sentir des gens vivants autour d'elle. Le couple René-Viviane est un couple inédit chez Chabrol: ils sont unis, ils sont jeunes, ils se connaissent bien, et depuis longtemps.
Gamblin
- René: C'est un homme pétri de doutes. Il cherche. Il cherche de la vérité. Il est dans l'improbable. Je l'interpréatais sans savoir si il était coupable ou non.René déteste les phrases toutes faites et les mots lui font peur; il voit tout, il entend tout, il est à l'écoute.
Bruni-Tedeschi
- Frédérique: Je pense que Chabrol voit chez les femmes des qualités morales, du sérieux. Je me sens un peu masculine dans ce personnage. Frédérique Lesage n'a qu'un but: trouver le vérité, chercher les coupables. Elle accepte de se tromper, elle accepte sa fragilité d'être humain, qui, comme les autres, ne rien à l'avance.
De Caunes
- Germain-Roland: Il ressemble à pas mal de personnages publics que nous connaissons bien. C'est un homme a la fois antipathique et suffisant, mais aussi touchant dans son souci permanent de séduire. Désir qui le pousse à laisser apparaître, à son insu, des choses qui le révèlent sous son vrai jour.
Claude Chabrol sur les comédiens: Tous ces acteurs me manipulent alors qu'ils font semblant de me faire croire qu'ils pensent que c'est moi qui les manipule.

EXPO. Le peintre qui a conçu les toiles du film s'appelle Vincent Bioules (basé à Montpellier, enseignant aux Beaux Arts à Paris). Les tableaux et dessins du film, les paysages, marines, intérieurs et portraits inspirés par le film, seront exposés à la Galerie Vidal-Saint Phalle, 10 rue du Trésor (Paris, 4ème arrondissement), et ce du 7 au 28 janvier 99.
 
vincy
 
 
 
 

haut