Dear White People, prix du public à sundance, est une satire sociale où des personnages de Spike Lee seraient plongés dans des méli-mélos à la Almodovar, pour résumer. Une comédie intelligente et loufoque qui dénonce le racisme sans l'enferme dans une case.



300 hommes
A trois on y va
Cendrillon
Dear White People
Diversion
El Evangelio de la carne
Enfances nomades
L'homme des foules
La sapienza
Le petit homme
Paris of the North
Un amour
Voyage en Chine
Waste Land



Timbuktu
Whiplash
L'affaire SK1
Les nouveaux sauvages
Snow Therapy
It Follows
Kingsman: Services secrets
Citizenfour
Selma
Tu dors Nicole



La famille Bélier
Invincible
Les souvenirs
Une merveilleuse histoire du temps
Into the Woods: Promenons-nous dans les bois
Imitation game
Frank
Jupiter: Le destin de l'univers
La grande aventure de Maya l'abeille
Les jours venus
Papa ou Maman
L'enquête
Les merveilles
Les nouveaux héros
Mon fils
Cinquante nuances de Grey
Bob l'éponge: Un héros sort de l'eau
American Sniper
Max et Lenny
Things People Do
Vincent n'a pas d'écailles
Projet Almanac
Tracers
Loin de mon père
Les chevaliers du Zodiaque - la légende du Sanctuaire
Le dernier loup
Hungry Hearts
Birdman (ou la surprenante vertu de l'ignorance)
Inherent Vice
L'Art de la fugue
Le cercle
Tokyo Fiancée
1001 grammes
Le dernier coup de marteau
The Voices
Big Eyes
Divergente 2: L'insurrection
Furyo
Hacker
Still Alice
Un homme idéal






 (c) Ecran Noir 96 - 15


  

Production : MK2 productions, France 3 cinema
Distribution : MK2 diffusion
Réalisation : Claude Chabrol
Scénario : Odile Barski, Claude Chabrol
Montage : Monique Fardoulis
Photo : Eduardo Serra
Musique : Matthieu Chabrol
Durée : 103 mn
 

Jacques Gamblin : René
Sandrine Bonnaire : Viviane
Valeria Bruni-Tedeschi : Frédérique Lesage
Antoine de Caunes : Germain-Roland Desmot
 

site officiel
 
 
Au coeur du mensonge


France / 1999

13.01.99
 

Personnages (par leurs interprètes)




Bonnaire
- Viviane: Elle est au coeur du triangle amoureux. Elle a besoin de sensualité, besoin aussi d'être rassurée, de sentir des gens vivants autour d'elle. Le couple René-Viviane est un couple inédit chez Chabrol: ils sont unis, ils sont jeunes, ils se connaissent bien, et depuis longtemps.
Gamblin
- René: C'est un homme pétri de doutes. Il cherche. Il cherche de la vérité. Il est dans l'improbable. Je l'interpréatais sans savoir si il était coupable ou non.René déteste les phrases toutes faites et les mots lui font peur; il voit tout, il entend tout, il est à l'écoute.
Bruni-Tedeschi
- Frédérique: Je pense que Chabrol voit chez les femmes des qualités morales, du sérieux. Je me sens un peu masculine dans ce personnage. Frédérique Lesage n'a qu'un but: trouver le vérité, chercher les coupables. Elle accepte de se tromper, elle accepte sa fragilité d'être humain, qui, comme les autres, ne rien à l'avance.
De Caunes
- Germain-Roland: Il ressemble à pas mal de personnages publics que nous connaissons bien. C'est un homme a la fois antipathique et suffisant, mais aussi touchant dans son souci permanent de séduire. Désir qui le pousse à laisser apparaître, à son insu, des choses qui le révèlent sous son vrai jour.
Claude Chabrol sur les comédiens: Tous ces acteurs me manipulent alors qu'ils font semblant de me faire croire qu'ils pensent que c'est moi qui les manipule.

EXPO. Le peintre qui a conçu les toiles du film s'appelle Vincent Bioules (basé à Montpellier, enseignant aux Beaux Arts à Paris). Les tableaux et dessins du film, les paysages, marines, intérieurs et portraits inspirés par le film, seront exposés à la Galerie Vidal-Saint Phalle, 10 rue du Trésor (Paris, 4ème arrondissement), et ce du 7 au 28 janvier 99.
 
vincy
 
 
 
 

haut