Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Canción Sin Nombre
De Gaulle
L'envolée
La bonne épouse
La communion
Le capital au XXIe siècle
Lucky Strike
Radioactive
Une sirène à Paris



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Les Films Alain Sarde
Réalisation : Bertrand Blier
Scénario : Bertrand Blier
Montage : Claudine Merlin
Photo : François Catonne
Musique : Martial Solal
Durée : 103 mn
 

Josiane Balasko : André Dussolier
Michel Piccoli : le mari
Dominique Blanc : la femme de Piccoli
Albert Dupontel : le flic
Jean-Paul Belmondo :
Jacques Villeret :
Jean Yanne : le médecin
Alain Delon :
 

site internet du film
 
 
Les acteurs


France / 2000

05.04.00
 

Avec un budget limité à 55 millions de francs, Blier - après 4 ans d'absence des grands écrans, une rupture avec Grinberg et une pièce de théâtre - se paye quand même l'un des plus beaux casting du cinéma français.




7 ans après avoir filé l'idée de Grosse Fatigue à Michel Blanc, le réalisateur fils d'acteur a voulu raconter ce qu'était justement un acteur. L'envie d'un panthéon vivant et d'un hommage à une profession.
En cela, le film était déjà un événement. Il parvient même à reprendre une autre idée de film, jamais aboutie, sur les rapports entre un père acteur et un fils acteur, qu'il avait élaboré en pensant à Brasseur.
Blier est de toute façon l'un des cinéastes les plus réputés du cinéma français : il a son public (parfois même il atteint le grand public : Les Valseuses, Beau Père, Tenue de Soirée, Trop belle pour toi, Merci la vie) et les critiques sont rarement méchantes, y compris avec ses films les plus tièdes.
Etonnament, ce film tourné l'été dernier sur les Champs Elysées (et autour), sort avec un mois d'avance. Le distributeur, Bac Films, a abandonné une hypothétique sélection cannoise (et la montée des marches de rêve annoncée) au début de l'année. Blier ne savait d'ailleurs pas lui-même la couleur qu'il allait donner au film : drame, comédie, nostalgique.... Et c'est d'ailleurs là que se situe le malentendu : il ne s'agit pas d'une comédie. le public risque d'être désapointé s'il s'attend à une succession de gags.
Il ne reste plus qu'à attendre de savoir si il réalisera bien Les Actrices.
 
vincy
 
 
 
 

haut