Black Panther est peut-être le meilleur film Marvel depuis la création de l'univers (de la marque). Et c'est aussi un changement d'ère avec un casting noir, un cinéaste afro-américain, et un sujet hyper-politique. Outre ses qualités, les grosses recettes attendues vont permettre, comme pour Wonder Woman, de prouver qu'un blockbuster n'est pas une affaire de mâles blancs.



4 histoires fantastiques
Belle et Sébastien 3
Black Panther
Bravo Virtuose
Finding Phong
Krank
L'apparition
L'étrange forêt de Bert et Joséphine
La princesse des glaces
Le retour du héros
Phantom Thread
Un jour, ça ira
Wajib, l'invitation au mariage



Un homme intègre
Seule la terre
A Ghost Story
Drôles de petites bêtes
Le crime de l'Orient-Express
Seule sur la plage la nuit
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Alice Comedies, volume 2
La douleur
Pentagon Papers
Gaspard va au mariage
England is mine
Human Flow
Jusqu'à la garde



Coco
Les Gardiennes
L'échange des princesses
L'échappée belle
La cordillera
La Promesse de l'aube
Les heures sombres
Maria by Callas
Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi
Tharlo, le berger tibétain
The Florida Project
Wonder
Tout l'argent du monde
Downsizing
Si tu voyais son coeur
Vers la lumière
In the fade
Last flag flying
Fortunata
Hannah
The Greatest Showman
Centaure
L'insulte
Non
Une saison en France
Wonder Wheel
Agatha, ma voisine détective
Cinquante nuances plus claires
Cro Man
Le Labyrinthe: Le remède mortel
Vivir y otras ficciones






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Acpav, Telefilm Canada, Sodec
Réalisation : Bernard Emond
Scénario : Bernard Emond
Montage : Louise Côté
Photo : Jean-Claude Labrecque
Format : 1,85 - 35mm
Décors : Louise Pilon
Son : Marcel Chouinard, Hugo Brochu, Martin Allard, Luc Boudrias
Musique : Robert Marcel Lepage
Directeur artistique : Gaudeline Sauriol
Durée : 97 mn
 

Elise Guilbault : Jeanne
Patrick Drolet : François
Denise Gagnon : la grand mère
Isabelle Roy : Lise
Stéphane Demers : le mari de Lise
Lise Castonguay : Thérèse
Paul Savoie : le mari de Jeanne
Benoît Dagenais : Docteur Langlais
Pierre Collin : le prêtre confident
 

Locarno 05
site officiel
 
 
La Neuvaine


Canada / 2005


 

Anthropologue à l'origine, le documentariste puis cinéaste Bernard Emond a vécu toute la transition entre un Québec fortement laïcisé et une région quasiment déchristiannisée (en exagérant peu). Né en 1951, il a réalisé son premier long métrage en 2000, avec La femme qui boit, sélectionné à la Semaine Internationale de la Critique, à Cannes, en 2001. C'est aussi dans cette sélection que fut présenté 20h17 rue Darling, très bonne fiction sur les dégâts du hasard...




La neuvaine reprend un thème qui lui est cher : la mort, ou plutôt l'appréhension de la mort (déjà le sujet de son documentaire L'instant et la patience en 1994). Le film, tourné à l'automne dernier entre Montréal et le Charlevoix, réunit Elise Guilbaut (plusieurs fois primée pour son rôle dans La femme qui boit) et Patrick Drolet, qui partage sa passion entre la mise en scène au théâtre et ses rôles au cinéma. Pour avoir incarné François, il a obtenu le prix d'interprétation masculine à Locarno, où le film était présenté en avant-première mondiale.
 
vincy
 
 
 
 

haut