Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Ciby 2000
Réalisation : Pedro Almodovar
Scénario : Almodovar, Jorge Guerricaechevarria, Ray Loriga, d'après le roman de Ruth Rendell
Montage : José Salcedo
Photo : Affonso Beato
Musique : Alberto Iglésias
Durée : 101 mn
 

Javier Bardem : David
Liberto Rabal : Victor Plaza
Francesca Neri : Elena
Angela Molina : Clara
Penelope Cruz : Isabel
 

 
 
Carne tremula (En chair et en os)


Espagne / 1997

29.10.97
 

Un film d'Almodovar est toujours un événement. Le réalisateur qui a lancé la Movida et toute cette renaissance du cinéma espagnol que l'on constate aujourd'hui est toujours en vogue auprès des cinéphiles du monde entier.




Bien sûr il est loin de ses premières oeuvres cultes, de ses gros hits (Femmes au bord..., Attache-moi, Talons aiguilles)... Mais ses films sont toujours de gros succès en Espagne. Live Flesh (en anglais) ne dément pas cette tendance.
Ce nouveau Pedro Almodovar a fait la clôture du prestigieux Festival de New York début octobre.
Tourné assez rapidement, et en attendant son Western qu'il nous promet depuis 5 ans, le cinéaste espagnol continue son évolution avec ce 11ème film. Loin des délires flamboyants de ses débuts, ou de la tragégie passionnelle de son plus grand succès, il a préféré adapté un polar, où l'amour et la vengeance s'entrecroisent.
Il renouvelle son cheptel. Aux cotés d'Angela Molina, 3 acteurs, jeunes, avec qui il n'avait jamais tourné: Jorge Sanz, Javier Bardem et Penelope Cruz. Il utilise toujours la crème des comédiens madrilènes, connus ou pas. Et avec Rabal et Bardem, et une série d'imageries cultes et gays, il touche pile le jeune public.
Cependant ses thèmes sont plus matures, plus adultes. Et ce moindre degré de folie entraîne un revirement de ton, de style, qui déroutera un peu ses plus fidèles fans..

Rolex Replica Watches www.rolexrep.net
 
vincy
 
 
 
 

haut