Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Un pays qui se tient sage
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Films Christian Fechner, TF1 Films productions, Fechner productions, TPS Star
Distribution : Warner Bros.
Réalisation : Patrice Leconte
Scénario : Josiane Balasko, Michel Blanc, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte
Montage : Joëlle Hache
Photo : Jean-Marie Dreujou
Décors : Ivan Maussion
Musique : Etienne Perruchon, Zucchero
Directeur artistique : Florence Jeantet
Durée : 100 mn
 

Josiane Balasko : Nathalie
Michel Blanc : Jean-Claude
Marie-Anne Chazel : Gigi
Christian Clavier : Jérôme
Gérard Jugnot : Bernard
Thierry Lhermitte : Popeye
Dominique Lavanant : Christiane
Ornella Mutti : Graziella
Caterina Murino : Helena
Bruno Moynot : Jambier
 

Les bronzés (la saga)
Les bronzés 1
Les bronzés 2 font du ski
Le site officiel
 
 
Les bronzés 3, amis pour la vie


France / 2006

01.02.06
 

Chiffres




Objectif : 6 millions d'entrées.
Budget : 35 millions d'€; dont 1,5 millions d'€ pour le scénario (réparti au pro rata de l'effort entre les six Bronzés, soit un peu plus pour Jugnot, Lhermitte, Clavier que pour Balasko, Chazel et Blanc).
Business : Cachet + pourcentage sur les recettes (entre 0,45% et 0,9%) sur tous le droits.
Copies : 950 copies sur toute la France le 1er février 2006.

Buzzz
Amis pour la vie ou les mêmes en pire? 2 slogans pour le prix d'un seul film. Matraquage classique pour une production de cette ampleur. Un peu moins de Colonnes Morris que les Harry Potter, mais Warner, sûre de son coup, a prévu depuis mai dernier la sortie hivernale de ces troisièmes aventures des Bronzés. Le risque était calculé : il fallait juste redonner envie à un public qui a vieillit de 27 ans, et aux plus jeunes qui se sont régalés avec les diffusions télé.
Tout est parti d'un projet avorté. On confie à Jugnot, fort de son triomphe des Choristes, le soin d'écrire et réaliser le troisième épisode d'Astérix. Il décide d'adapter la Bande dessinée Astérix en Hispanie, avec la géniale idée de distribuer des rôles à tout le Splendid... Ils ne se sont réunis qu'une seule fois depuis Le père noël est une ordure : lors d'une séquence mémorable de Grosse Fatigue, le film de Michel Blanc, en 1994. Underzo donne son véto au projet de Jugnot, trouvant qu'on avait assez dénaturé l'esprit Astérix avec l'esprit Canal dans le second épisode. Jugnot est un peu abattu, après avoir tant travaillé et espéré de ce projet. Clavier propose alors l'idée d'un projet collectif.
De là, Lhermitte et Clavier jouent les pierres angulaires d'un scénario qui se monte au fur et à mesure, en fonction des plannings de chacun. Chacun y va de sa contribution. "Le processus a presque duré six mois, on a fait des réunions pour chercher ce qu'on voulait faire. S'est alors imposée l'idée d'un nouveau Bronzés , et on est parti avec Thierry une petite dizaine de jours en Corse pour écrire un synopsis. Quinze pages qu'on a soumises aux autres. Ils ont tout de suite accroché sur ce qu'étaient devenus ces personnages. C'est alors allé assez vite. On a passé quatre mois intenses sur l'écriture, ceux qui étaient libres venaient, ceux qui pouvaient moins passaient par intermittence" explique Clavier.
Mais voilà tout a changé. D'une part, une suite 27 ans après c'est périlleux, même si les deux premiers ont une côte affective énorme. Ensuite, les 6 ont changé physiquement mais aussi artistiquement. Balasko a été plusieurs fois nommés aux Césars. Blanc a reçu un prix d'interprétation et un prix du scénario à Cannes. Sans parler de son succès actuel avec Je vous trouve très beau et son million de spectateurs en 2 semaines. Chazel triomphe sur les planches des boulevards. Clavier a été la star des deux plus grands succès français depuis La grande vadrouille. Jugnot a porté Les choristes dans le monde entier. Lhermitte, entre Ripoux et Dîner de cons a maintenu le cap entre deux tours du monde. Surtout il n'était plus possible de faire jouer à un Michel Blanc transformé par des années de muscu un pauvre raté. Jugnot devait ré-accepter de porter la moustache. Chazel s'est fait posée des prothèses mammaires.
On reprend donc les mêmes et on recommence : si Maurice Chevit n'apparaît pas, on retrouve Lavanant (vedette TV de www.SoeurThérèse.com), Lamotte (qui joue dans la série TV de Lavanant), Moynot (qui gère le théâtre du Splendid et la SARL qui va avec depuis plus d'un quart de siècle). Et on rajoute l'italienne Ornella Mutti (ça aide pour le budget en amenant des pré-ventes assurées en Italie), déjà habituées aux comédies kitschs à la française (People).
Surtout ce sont les retrouvailles avec Patrice Leconte. Même cinéaste, même casting, c'est un exploit. Il amène son compositeur de Dogora, Etienne Perruchon. Le tournage a lieu durant le début de l'été 2005 en Sardaigne, dans le palace de Cala du Volpe, nouveau paradis des millionnaires européens.
En plein froid ces paysages ensoleillés devraient séduire les vacanciers de toutes les zones scolaires. L'humour français du Splendid étant inexportable ou presque, ils vont devoir faire le plein dans les salles hexagonales. Le minimum sera de battre Brice de Nice. Cette troupe entre Molière (pour l'observation sociale) et Coluche (pour les origines du café théâtre-, ils abordent tous les sujets du moment : Europe, homosexualité, chirurgie esthétique, réussite, .... Ils dédramatisent par le rire. Ces égoïstes montrent aussi que l'individualisme n'est pas la bonne voie dans une société qui doute d'elle. Le groupe et l'humour, deux formules pour faire d'une comédie un hit? Pas seulement : depuis 30 ans, ces vedettes sont familières et rassurent un public en perte de repères. Les Bronzés 3 c'est un peu l'anti-comédie du moment : un réalisateur respecté et connu, une troupe de théâtre (et non pas un comique télé), un scénario plus social qu'il n'y paraît, un huis-clos grinçant (plutôt qu'un spectacle de vannes). Un carton en perspective puisque les exploitants, eux-mêmes, assurent que ce sera le succès du semestre.

Chanson
C'est un italien qui s'y colle, assez logiquement puisque le film se passe en Italie. Reprise d'un tube de 2001 de Zucchero. Baila Morena a été le premier single de l'album Shake. Un hit en son temps. Zucchero, vieux de la veille, flirtant avec le rock, le blues, la pop, aime les duos (Sting, Pavarotti, Joe Cocker, Paul Young, Johnny Hallyday et dans Shake, John Lee Hooker). Ses albums sont parfois traduits en plusieurs langues. "Baila, baila morena / Sotto questa luna piena / Under the moonlight / Under the moonlight / Vai chica vai / cocca che mi sa cocca / Che questa sera qualche cosa ti tocca / Ho un cuore d'oro sai il cuore di un santo / x cosi' poco me la merito tanto / Baby the night is on fire / Siamo fiamme nel cielo / Scandalo nel buio... what you say"

Personnages
- Bernard, toujours marié à Nathalie. Un fils (de lui?). Vient de subit un contrôle fiscal coton. Fier de ses franchises en province. Opticien en chaîne. Adore son comptable qui l'a sauvé du gouffre. Hait son comptable qui a débauché son fils.
- Christiane, mariée à Miguel. Un léger problème physique : une opération de chirurgie esthétique qui a raté (17 reprises de la lèvre et c'ets encore immonde). Bouddhiste et schizo.
- Gigi, divorcée de Jéröme, fiancée à Jessee. Seins plutôt gonflés à l'hélium. Au moins l'opération est réussie quand ce n'est pas son ex-mari qui en est responsable. A encore un peu d'affection pour Jérôme. Brave fille quoi.
- Jérôme, conducteur d'auto-école. Radié de la médecine suite au procès ruineux de Christiane à son encontre. RMIste. Nage dans les emmerdes. Surtout quand on apprend qu'il a couché avec la femme de Popeye. Pauvre type quoi.
- Jean-Claude Dus, expatrié à Los Angeles. Successful dans les potiches, perruques, cheveux de couleurs. Changez de vie, changez de cheveux. Amoureux, musclé, bon baiseur, mais pas sûr de lui encore vraiment. Hypocondriaque.
- Nathalie,prête à divorcer de Bernard. Mère un peu étouffante mais adorant son fils. Autant que son chien en tout cas. Elle révèle enfin la vérité sur la nuit dans le refuge à Val d'Isère. Aime mentir pour obtenir ce qu'elle veut de son Saint Bernard.
- Popeye, marié à une superbe italienne, propriétaire du palace. Un peu dépassé par la gestion de l'établissement. Fidèle en amitié, lâche face aux réalités. Préfère se concentrer sur la chef cuistot. Incorrigible. Et menteur.
Et aussi : une cliente allemande qui a le même chien que Nathalie (grosse malheur). Miguel, mari de Christiane. Un employé (Bruno Moynot) qui vole les langoustes (au prix que c'est!) et fait du chantage auprès des patrons pour obtenir un meilleur pactole. Il a toujours un slip noir (depuis 1978). Le fils de Bernard et Nathalie (Arthur Jugnot himself), et son copain, le comptable (seulement 5 ans de différence malgré les apparences). Un groom sourd. Et la patronne, épouse de Popeye, femme infidèle mais très jalouse.
 
vincy
 
 
 
 

haut