Le Monde de Dory confirme la santé retrouvée de Disney et Pixar dans l'animation. 13 ans après Le Monde de Nemo, cette suite était un risque. C'est un gros succès en salles. Mais de Zootopie à Dory, il faut quand même bien comprendre que la morale de Disney est beaucoup plus progressiste qu'avant et que John Lasseter peut-être remercié pour cette révolution...



André et les martiens
Avant toi
Ce qu'il reste de la folie
Futur antérieur
L'outsider
La forêt de quinconces
Layla in the Sky
Le monde de Dory
Le professeur de violon
Le Secret des banquises
Love & Friendship
Parcours d'amour
Rosenn
Tout de suite maintenant



Demain
Deadpool
La Saison des femmes
Mékong Stories
Eddie The Eagle
A War
Diamant noir



Zootopie
Fritz Bauer, un héros allemand
Le Livre de la Jungle
Les Malheurs de Sophie
Green Room
Captain America : Civil War
Les habitants
Maggie a un plan
Nos souvenirs
Théo et Hugo dans le même bateau
Café Society
Elle
Julieta
Le Voyage de Fanny
Les amants de Caracas
Ma Loute
Money Monster
Mr. Holmes
The Nice guys
Un Homme à la hauteur
X-men: Apocalypse
Alice de l'autre du côté du miroir
Apprentice
Ils sont partout
Retour chez ma mère
The Neon Demon
Folles de joie
La Loi de la jungle
Dans les forêts de Sibérie
L'idéal






 (c) Ecran Noir 96 - 16


  

Production : Keshet Broadcasting, Metro com., Movie Plus, United King Films, Yes DBD
Distribution : Metropolitan Filmexport
Réalisation : Joseph Cedar
Scénario : Joseph Cedar, d'après le roman de Ron Leshem
Montage : Zohar M. Sela
Photo : Ofer Inov
Décors : Miguel Markin
Son : Alex Clauder
Musique : Ishai Hadar
Durée : 125 mn
 

Oshri Cohen : Liraz
Eli Eltonyo : Oshri
Itay Turgeman : Zitlaui
Ohad Knoller : Ziv
Daniel Bruk : Pavel
Ygal Reznik : Robbie
Itai Szor : Emilio
Itay Tiran : Koris
Arthur Faradjev : Shpitzer
 

site internet israélien
site internet français du film
La forteresse de Beaufort
 
 
Beaufort


Israël / 2007

26.03.2008
 

Berlin 2007. Ours d'argent du meilleur réalisateur. Le film a été nommé à l'Oscar du meilleur film étranger l'année suivante. Israël avait d'abord présenté La visite de la fanfare, mais le film fut disqualifié par les Oscars.




En Israël, le film a reçu quatre prix techniques (direction artistiques, montage, photo, son) et fut nommé dans six autres catégories : film, réalisateur, musique, scénario, costumes, acteur. Ironiquement La visite de la fanfare emporta les prix du meilleur film, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur second rôle masculin, meilleur réalisateur et meilleurs scénario, costumes et musiques.
 
v.
 
 
 
 

haut