Go Home , fable fantastique, évoque la difficulté de renoncer à l'enfance et son innocence. Film hanté peuplé de fantômes, ce premier film de Jihane Chouaib est intense et intriguant. De quoi être curieux.



À Jamais
Absolutely Fabulous: Le Film
Algérie du possible
Baccalaureat
Bienvenus
Carole Matthieu
Demain tout commence
Go Home
Kinoa
La danse des accrochés
Le géant de fer
Le journal d'un photographe de mariage
Oppression
Papa ou maman 2
Pourquoi nous détestent-ils?
Premier contact
Salt and Fire
Sex Doll
The Music of Strangers
Tikkoun



Aquarius
Le ciel attendra
Willy 1er
Ma vie de Courgette
Sing Street
Mademoiselle
Réparer les vivants
2 nuits jusqu’au matin
Dernières nouvelles du Cosmos
Tu ne tueras point
Close encounters with Vilmos Zsigmond
Swagger
Wallace & Gromit : les inventuriers
L'ornithologue



Captain Fantastic
Le Teckel
Les Trolls
Mal de Pierres
The Happiest Day in the Life of Olli Mäki
L'Attrape-rêves
Doctor Strange
La Fille du train
Moi, Daniel Blake
Mr Wolff
Snowden
Inferno
L'Histoire de l'amour
Le client
Planétarium
Les Animaux Fantastiques
Polina, danser la vie
Trashed
Alliés
La fille de Brest
Louise en hiver
Seul dans Berlin
Le voyage au Groenland
Ma' Rosa
Sausage Party
Sully
Vaiana, la légende du bout du monde
Wolf and sheep






 (c) Ecran Noir 96 - 16


  

Production : Keshet Broadcasting, Metro com., Movie Plus, United King Films, Yes DBD
Distribution : Metropolitan Filmexport
Réalisation : Joseph Cedar
Scénario : Joseph Cedar, d'après le roman de Ron Leshem
Montage : Zohar M. Sela
Photo : Ofer Inov
Décors : Miguel Markin
Son : Alex Clauder
Musique : Ishai Hadar
Durée : 125 mn
 

Oshri Cohen : Liraz
Eli Eltonyo : Oshri
Itay Turgeman : Zitlaui
Ohad Knoller : Ziv
Daniel Bruk : Pavel
Ygal Reznik : Robbie
Itai Szor : Emilio
Itay Tiran : Koris
Arthur Faradjev : Shpitzer
 

site internet israélien
site internet français du film
La forteresse de Beaufort
 
 
Beaufort


Israël / 2007

26.03.2008
 

Berlin 2007. Ours d'argent du meilleur réalisateur. Le film a été nommé à l'Oscar du meilleur film étranger l'année suivante. Israël avait d'abord présenté La visite de la fanfare, mais le film fut disqualifié par les Oscars.




En Israël, le film a reçu quatre prix techniques (direction artistiques, montage, photo, son) et fut nommé dans six autres catégories : film, réalisateur, musique, scénario, costumes, acteur. Ironiquement La visite de la fanfare emporta les prix du meilleur film, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur second rôle masculin, meilleur réalisateur et meilleurs scénario, costumes et musiques.
 
v.
 
 
 
 

haut