Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Blue Velvet
Femmes d'Argentine
Kongo
La bonne épouse
Le coeur du conflit
Les visages de la victoire
Radioactive
Trois étés
Un fils
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Vivarium
Yiddish



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Bandai Visual, TV Asahi, Tokyo Theatres, Wowow, Office Kitano
Distribution : Ocean Films
Réalisation : Takeshi Kitano
Scénario : Takeshi Kitano
Montage : Takeshi Kitano
Photo : Katsumi Yanagijima
Format : 35mm
Décors : Norihiro Isoda
Son : Senji Horiuchi
Musique : Yuki Kajiura
Durée : 120 mn
 

Kumiko Aso : Sachiko (jeune fille)
Yurei Yanagi : Machisu (jeune homme)
Kanako Iguchi : Sachiko
Takeshi Kitano : Machisu (adulte)
Reo Yoshioka : Machisu (enfant)
 

site français de Takeshi Kitano
site internet français du film
 
 
Achille et la tortue (Akiresu to kame)


Japon / 2010

10.03.2010
 

Takeshi Kitano. 14e film du réalisateur depuis Violent Cop en 1989. Et le premier depuis Zatoichi en 2003 à recevoir des critiques élogieuses et une sortie en salles respectable. Le film a été sélectionné au Festival de Venise en 2008 et a reçu le prix du public au Festival de Sofia.





Trilogie. Avec Achille, il clôt une trilogie, qui comprend Takeshi's et Glory to the Filmaker. Ces trois films traitent de la création (comédie, réalisation et peinture). "Mon personnage de peintre croit qu’il est talentueux alors que le monde entier pense l’inverse. L’implication totale dans un processus créatif est la solution du problème. La question de savoir si l’oeuvre sera un triomphe n’est pas pertinente. Le succès, c’est la cerise sur le gâteau. Il ne faut pas trop en demander. C’est comme acheter un ticket de loterie. S’investir totalement dans l’acte créatif devient de l’art en soi et ce processus se suffit à lui-même. C’est la conclusion à laquelle parvient mon personnage. La mienne, c’est qu’il est fondamental de continuer à travailler et à jouer la comédie, contre vents et marées. La joie réside dans la création elle-même. Ce film est une métaphore de mon travail de cinéaste."

Le titre. Un paradoxe émis par le philosophe et mathématicien grec Zenon d'Elée qui dit "Achille ne peut jamais rattraper la tortue.
 
EN
 
 
 
 

haut