Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Warner Bros. Pictures, MacGillivra Freeman Films, IMAX Filmed Entertainment
Distribution : La Géode
Réalisation : Greg MacGillivray
Scénario : Stephen Judson
Montage : Stephen Judson
Photo : Brad Ohlund
Musique : Steeve Woods, Paul McCartney
Durée : 40 mn
 

Sophie Marceau : narratrice VF
Meryl Streep : narratrice VO
 

site officiel américain
Page de la géode
Article sur la fonte de la banquise (Le Monde)
 
 
Arctique IMAX (To the Arctic 3D)


USA / 2012

17.10.2012
 

Où?. Située autour du Pôle Nord, la région Arctique est constituée principalement d’un océan entouré de terres appartenant à 5 pays différents : le Canada, les États-Unis avec l’Alaska, le Danemark avec le Groenland, la Russie et la Norvège. De nombreux enjeux économiques sont en jeu. La plupart des pays concernés - Chine, Japon, Russie, Union Européenne, Canada, USA - veulent profiter la font des glaces pour ouvrir des routes maritimes commerciales...





Succès. le film, sorti en avril aux USA, a déjà rapporté 8 525 448 $. le film est déjà dans le Top 35 des films IMAX les plus vus en Amérique du nord. Depuis 2007, c'est seulement le 3e film documentaire en format IMAX à enregistrer un tel succès.

Danger. La hausse des températures modifie beaucoup plus rapidement l’Arctique que n’importe quel autre territoire au monde.
Le réchauffement climatique menace les habitats, les refuges et toutes les populations autochtones qui dépendent directement de la banquise. C’est elle qui donne à ce territoire toute sa vitalité et lui fait jouer un rôle majeur au coeur de de la dynamique terrestre.
En 2010, le glacier Petermann – un bloc de glace 4 fois plus grand que Manhattan - s’est détaché du Groenland. A ce rythme, en 2050, il ne devrait plus rester qu’une petite frange de la banquise, près du Canada et du Groenland.
Le manque de glace en mer constitue une terrible menace pour les ours polaires comme pour les autres espèces qui passent la plupart de leur vie à parcourir la banquise et se tenir sur les plate-formes de glace flottante. Aujourd’hui, il ne reste que quelque 20 000 ours polaires et leur survie est plus que jamais en péril.

A suivre. Le réalisateur, Greg MacGillivray (Everest), a récemment fondé la One World One Ocean Fondation, organisation à but non lucratif destinée à la diffusion et à la vulgarisation de la culture scientifique par le biais de campagnes de sensibilisation et de films grand format. La première grande initiative de la fondation est d’envergure : une campagne média multi-plateformes ayant pour but de faire changer la façon dont les gens appréhendent les océans.
La campagne inclut 3 films Imax®, une série télévisée et une série de programmes originaux sur le web, tous réalisés en collaboration avec MacGillivray Freeman Films dans les 5 ans à venir.
Arctique est le premier volet de cette campagne.

Extrême. Pour réaliser le film, Greg MacGillivray et ses équipes ont sillonné l’Arctique pendant 4 ans. Au total, 8 mois de tournage sur la banquise et en mer arctique ont été nécessaires, dont un mois passé à bord du brise-glace Havsel.
Pour filmer toute la diversité de la vie sous-marine, il a fallu creuser un trou d’1,20m dans la glace et plonger avec une caméra IMAX® spéciale de 180 kg. Un tournage éprouvant car après 45 minutes dans ces eaux glaciales, les mains commencent à geler et le cerveau à s’engourdir.
Sans leur combinaison de survie en néoprène, les équipes de tournage n’auraient pas tenu plus de 3 minutes dans l’eau avant de mourir d’hypothermie.
 
EN
 
 
 
 

haut