Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Rigolo Films 2000, Le Studio Canal +, TF1 Films productions
Distribution : AMLF
Réalisation : Alain Berberian
Scénario : Danièle Thompson, Alain Berbérian, Jean-François Halin, Simon Michael, Vincent Lindon, Patrick Timsit
Montage : Catherine Renault
Photo : Vincenzo Marano
Décors : Olivier Radot
Son : Dominique Warnier
Costumes : Christine Guégan  
Durée : 109 mn
 

Vincent Lindon : Michel Verdier
Patrick Timsit : Franck Bordoni
Catherine Frot : Evelyne Bordoni
Nathalie Baye : Nicole
Isabelle Gélinas : Sandra
Didier Bénureau : Dacharie
Dominique Besnehard : Dédé
Johnny Hallyday : lui même
Patrick Bruel : lui même
Isabelle Adjani : elle même
 

 
 
Paparazzi


France / 1998

29.04.98
 

C'est l'histoire de deux types qui vivent dans des univers très différents : un gardien de nuit et un paparazzi. Et à cause d'une photo prise par le paparazzi, le gardien de nuit perd son boulot...




Sans vouloir faire un film manichéen, Alain Berberian a cherché à faire une comédie. Mais ce n'en est pas une... dans le sens où on n'est pas plié en deux.
Non. Il reste l'aspect très soigné de ce film. Vincent Lindon et Patrick Timsit semblent s'être réellement investis dans leur personnage. La manière de manier les appareils photos est étonnante de réalisme.
Reste le vrai défi du film pour apporter encore plus de crédibilité : la présence de stars françaises. Et on nous en montre, telles que Guillaume Durand (bon, ce n'est qu'une star du petit écran...), Johnny Halliday (Euh qui ça ?)... et bien d'autres encore... Quelqu'un nous demandait si Isabelle Adjani apparaissait dans le film... On lui a répondu qu'il fallait aller voir le film pour le savoir... Des fois, on n'est vraiment pas sympa chez Ecran Noir.

Comment est née l'idée du film ? Alain Berbérian: "Après La Cité de la peur, je voulais changer de genre, j'avais envie de tourner un thriller. Un jour, Alain Sarde m'a dit, "Un film avec Patrick Timsit et Vincent Lindon sur des paparazzi, tu en penses quoi?""... Je lui ai répondu, "Je le fais!". Par hasard, je venais de revoir à la TV Patrick et Vincent dans La crise de Coline Serreau, où ils sont formidables. J'étais emballé par l'idée d'Alain et par la personnalité des acteurs. Avec les paparazzi, il y avait un superbe sujet de comédie, on s'est mis aussitôt au travail. "

Définition du paparazzi? Alain Berbérian: "C'est un traqueur d'images, un type qui aime l'aventure. C'est un très excitant de partir pour L.A. à 5 heures du matin pour traquer une star. Il y a un côté enquête, détective privé, chasseur solitaire... " Il y a aussi l'appât du gain....
 
vincy
 
 
 
 

haut