Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  

Production : Universal, C+ Image
Distribution : Bac films
Réalisation : Jonathan Mostow
Scénario : Jonathan Mostow, Sam Montgomery, David Ayer
Montage : Wayne Wahrman
Photo : Oliver Wood
Décors : Robert Gould, Cynthia Sleiter
Musique : Richard Marvin
Durée : 116 mn
 

Matthew McConaughey : Lt. Andrew Tyler
Bill Paxton : Captain Dahlgren
Harvey Keitel : Chief Klough
Jon Bon Jovi : Lt. Pete Emmett
David Keith : Maj. Matthew Coonan
Thomas Kretschmann : Capt. Lt. Gunther Wassner
 

Site officiel
 
 
U-571


USA / 2000

06.09.00
 

Tourné en Italie et à Malte, et notamment dans les célébrissimes studios de CinéCitta (près de Rome), le film U-571 replonge le spectateus américains dans la seconde guerre mondiale, à peine un an et demi après Saving Private Ryan.




A croire que l'histoire ne s'apprend qu'au cinéma, et que l'armée n'enrôle que les spectateurs : le site web officiel fait ouvertement de la pub pour les militaires américains.
Pour 55 millions de $, dont 3 millions exclusivement dévolus à reconstituer le sous-marin allemand, ce film renoue avec le genre films-de-guerre-avec-sous-marins, sous entendu bourré de testostérone, destress et de claustrophobie.
Le faux U-571 pèse donc 600 tonnes, peut flotter mais pas couler. La plupart des scènes d'intérieur étaient tournées en studio. Avec un casting mâle éclectique, allant du cinéphilique Harvey Keitel au blockbuster-addict Bill Paxton, en passant par le héros romantqiue (McConaughey) et le rocker aux bras musclés et huilés (Bon Jovi), les producteurs espèrent attirer autant les garçons en mal de petits soldats que les filles en recherche d'uniformes. A cela s'ajoute un lot de critiques positives dans les médias et une concurrence peu vive. Le film aura plus de difficulté à s'imposer en eaux étrangères.

Cependant, il est étonnant de revoir surgir ces monstres des mers sur nos écrans. Outre la référence en la matière, Das Boot, de Wolfgang Petersen, la plupart ont été tournés dans les années 50-60, en pleine guerre froide.
Du romanesque 20 000 lieues sous les mers (James Mason) au ludique Yellow Submarine (The Beatles), en passant par le grave et "chef d'oeuvresque" Run Silent Run Deep, qui réunissait Clark Gable et Burt Lancaster dans un film de Robert Wise, Hollywood a toujours aimé enfermer ses stars sous l'eau pour faire exploser les caractères. Le plus comique fut sans doute Le Sous-Marin Rose (Operation Pettycoat) de Blake Edwards, avec Cary Grant, Tony Curtis, et beaucoup de soutiens gorges... Ou encore Ice Station Zebra confrontant Rock Hudson et Ernest Borgnine dans un film d'aventure et d'action de John Sturges. Dans le même genre, Mitchum et Jürgens se chamaillaient dans The Enemy Below...
Dans les années 90, Sean Connery passait à l'ouest grâce à son Octobre Rouge, sans doute un des meilleurs films du genre. Il fut suivi au milieu des années 90 par un duo hors-pair et stratégique Denzel Washington/Gene Hackman dans Crimson tide. Dans les deux cas, le BO fut touché, et l'argent coula à flots. Le sous-marin, comme huis-clos idéal pour un film à suspens ?
 
morag-Ann
 
 
 
 

haut