M, primé à Locarno, Namur et séville, est le documentaire choc du moment. Yolande Zauberman réussit à allier bienveillance et effroi, scandale pédosexuel chez les juifs ultra-orthodoxes et parcours d'hommes fragiles et touchants.



Comprame un revolver
Dernier amour
Du miel plein la tête
Entre les roseaux
L'homme qui a surpris tout le monde
Le corps sauvage
Le rêve de Sam et autres courts
Leur souffle
M
Qui m'aime me suive
Résistantes
Sauvages
Social Business
Sunset
Us
Walter



Roma
Les invisibles
Green Book: sur les routes du sud
Le château de Cagliostro
Un grand voyage vers la nuit
Sorry to Bother You
Tout ce qu'il me reste de la révolution
Une intime conviction
La Favorite
La chute de l'empire américain
Les funérailles des roses
Nice girls don't stay for breakfast
Les étendues imaginaires
Funan
We The Animals



Minuscule 2 - les mandibules du bout du monde
Dragons 3: Le monde caché
My Beautiful Boy
Nicki Larson et le parfum de Cupidon
Alita: Battle Angel
Deux fils
Les drapeaux de papier
Ralph 2.0
Vice
Destroyer
Euforia
Les moissonneurs
Grâce à Dieu
La grande aventure Lego 2
Le Chant du loup
The Wife
Celle que vous croyez
Le garçon qui dompta le vent
Marie Stuart, Reine d'Ecosse
Les éternels
Wardi
Captain Marvel
Exfiltrés
Le garçon qui dompta le vent
Le mystère Henri Pick
Stan et Ollie
Triple frontière
McQueen
Rosie Davis
Ma vie avec John F. Donovan
Convoi exceptionnel
Aïlo : une odyssée en Laponie






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Epithete Films, M6 films, Le Studio Canal +
Distribution : Cinévia
Réalisation : Laurent Chouchan
Scénario : Laurent Chouchan
Montage : Anne Lafarge
Photo : Denis Rouden
Musique : La Belle Equipe
Maquillage : Pascale Bouquière
Durée : 90 mn
 

Philippe Torreton : Vincent
Julie Gayet : Jeanne
Sophie-Charlotte Husson : Hélène
Jean Yanne : le beau-père
Micheline Presle : la mère
Anne Le Ny : la mairesse
Pascal Elbé : Benoît
Françoise Levantal : le vendeur
Carole Richert : Irène
 

 
 
Vertiges de l'amour


France / 2001

19.12.01
 

Scénariste de la plus pitoyable sitcom française de tous les temps (il le reconnaît lui- même), "Voisins- Voisines", et du dernier film de Chatilliez (Tanguy), Laurent Chouchan passe pour la première fois derrière la caméra. Vertiges de l’amour fait la part belle à une certaine nostalgie joyeuse grâce à une bande-originale éclectique, passant de Jeanne Manson chantant "Faisons l'amour avant de nous dire adieu", à "Ma poule" de Maurice Chevalier sans omettre "Somewhere over the rainbow" de Gene Vincent. Plus difficile en revanche a été l’acquisition de la chanson "My Way", dont les droits d’exploitation pour la film n’ont été obtenus que quinze jours afin la fin du montage.





Philippe Torreton, plus habitué aux drames (Capitaine Conan) s’avère un choix surprenant mais pertinent. La sublime Julie Gayet qui devait à l'origine interpréter le rôle d'Hélène, l'épouse de Philippe Torreton dans le film, a préféré incarner Jeanne, la femme-fantasme du héros. Le rôle d’Hélène échouant à l’inconnue Sophie-Charlotte Husson, dont c’est ici le premier film. Le titre du film est un hommage à la chanson d’Alain bashung (voir générique de fin). Cependant la chanson n’apparaît à aucun moment dans l’oeuvre.
Tourné à la même période que Tanguy, le film de Chouchan sort à un mois d’intervalle de celui son ami Etienne Chatilliez.
 
hervé
 
 
 
 

haut