Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 24

 
Ed TV


USA / 1999

16.06.99
 



OBS-ED-E





"- Savez-vous ce qu'est une prothèse pénienne?"

Comparatif: quelle est la différence entre l'original Louis 19, comédie québecoise, et la copie Ed TV, comédie américaine?
Ke film de Poulette était frais, rythmé, incisif sans être manichéen, prolétaire, et jouait beaucoup plus sur l'intrigue sentimentale et l'intrusion d'une bombe sexy dans la vie de Louis. L'interruption du programme était causé par un excès "lagaffien" en direct. Bref aucune prétention si ce n'est une réflexion sur le culte du cathodique.

Ron Howard a tout transformé, déformé, conformé au goût US, comme True TV a changé la vie de Ed. Long (trop), le scénario tourne en rond, et finit par confronter les méchants médias aux gentils spectateurs "pas si cons qu'on croit". Le script est politiquement correct jsuqu'au bout, conservateur et plouc comme les personnages, se veut critique et finit moral. A la fin, c'est un débat sur la célébrité et non sur la télé qui nous est infligé.

Parfois très drôle, le film manque de pêche et d'inspiration au niveau de la mise en scène. Ce qui en fait une comédie sentimentale un peu maladroite. On se demande même ce que viennet faire Eliwabeth Hurley et Dennis hopper, totalement non-exploités et unidimensinnels. Reste une belle prestation de Landau et un Woody Harrelson comique, un Rob Reiner citizenkanien et une Ellen DeGeneres toujours aussi burlesque.
Film fade et affable, Ed TV montre surtout à quel point la télé, les médias, rendent fou. Il manque hélas un vrai cynisme. Ou mieux un regard plus acide, à l'instar de The Truman Show.

Un film mineur dans l'oeuvre de Howard. On sentait bien qu'un sujet pareil (la télé face au peuple), autant ancré dans la société et les mythes le tentait. Il aurait fallu plus de folie et un rythme plus soutenu pour ne pas ennuyer le spectateur. Un film à l'image de son programme TV.
 
vincy

 
 
 
 

haut