Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Brooklyn Affairs
Ceux qui nous restent
Ils aimaient la vie (Kanal)
It must be heaven
Jumanji: Next level
La Famille Addams
Le meilleur reste à venir
Le Voyage du Prince
Les reines de la nuit
Ode Bertrand
Premiers pas dans la forêt
Seules les bêtes
Souviens-toi de ton futur
The Irishman
Un été à Changsha



Joker
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés



La fameuse invasion des ours en Sicile
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 15

 
Girlfriend Experience (The Girlfriend Experience)


USA / 2009

08.07.2009
 



EXPERIENCE FRIGIDE





Sexe , mensonges et vidéo (numérique): Soderbergh maîtrise le sujet. Après le dyptique mabitieux autour du Che, il se lance dans un (petit) film assez expérimental en forme de puzzle autour d'une "escort girl" maquée à un coach sportif. Une anti-Pretty Woman trash et classe ou le pendant féminin du Toy boy qui l'affronte en salles cette semaine.

Pas de sexe ici. Juste des va-et-vient dans le récit. Et aucune jouissance particulière. Que les fans de Sasha Grey (actrice porno qui ne se débrouille pas trop mal en actrice tout court) se rassurent : ils pourront admirer sa plastique en lingerie ou même la voir furtivement nue. Cette pudeur rendrait presque l'exercice vain, stérile. Avec son côté blindé mais naïve, business girl mais paumé, apathique mais finalement midinette, elle rend le personnage à la fois attachant et tête à claques.

Si l'on suit ses (més)aventures sans trop d'ennui mais sans grande passion , on s'ennuie fermement en écoutant cette voix off nous racontant ses rencontres avec les clients. Rien de sulfureux.
Heureusement le film offre une autre facette du puzzle tout aussi (voire plus intéressante : la réflexion sur la crise américaine, et le contexte politique pré- Obama. Soderbergh remplit son œuvre de clins d'œil et références historiques. La crise financière comme les batailles idéologiques en font presque un documentaire sociologique.
Film court un peu décousu avec une fin proche de l'éjaculation précoce, Girlfriend experience s'avère un Soderbergh mineur et oubliable.
 
Claire

 
 
 
 

haut