La chute de l'empire américain clôt la trilogie de Denys Arcand, avec Le déclin de l'empire américain et Les invasions barbares. Romanesque, satirique, drôle, le film confronte le spectateur aux démons de notre époque: l'intelligence, l'éthique, l'idéalisme. Jubilatoire.



Amal
Baghdad Station
Blake Snake
Destroyer
Euforia
Food evolution
Grâce à Dieu
La chute de l'empire américain
La grande aventure Lego 2
La liberté
Le chant du loup
Le jeune Picasso
Les aventures de Rita et Machin
Les funérailles des roses
Les moissonneurs
Paradise Beach
Peu m'importe si l'histoire...
Plan Bee
Rencontrer mon père



Une affaire de famille
Spider-Man: New Generation
Roma
Les invisibles
Glass
The Front Runner
Green Book: sur les routes du sud
Le château de Cagliostro
Un grand voyage vers la nuit
Sorry to Bother You
Tout ce qu'il me reste de la révolution
Une intime conviction
La Favorite



Asako I & II
Premières vacances
Border
Creed 2
Edmond
L'ange
L'heure de la sortie
Ayka
Ben Is Back
Colette
L'incroyable histoire du facteur Cheval
Holy Lands
Une jeunesse dorée
Doubles vies
Another Day of Life
La Mule
The Hate U Give, La haine qu'on donne
Un berger et deux perchés à l'Elysée
Si Beale Street pouvait parler
Pearl
Minuscule 2 - les mandibules du bout du monde
Les estivants
L'amour debout
Mango
La cabane aux oiseaux
Dragons 3: Le monde caché
My Beautiful Boy
Nicki Larson et le parfum de Cupidon
Alita: Battle Angel
Deux fils
Les drapeaux de papier
Ralph 2.0
Vice






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 15

 
Girlfriend Experience (The Girlfriend Experience)


USA / 2009

08.07.2009
 



EXPERIENCE FRIGIDE





Sexe , mensonges et vidéo (numérique): Soderbergh maîtrise le sujet. Après le dyptique mabitieux autour du Che, il se lance dans un (petit) film assez expérimental en forme de puzzle autour d'une "escort girl" maquée à un coach sportif. Une anti-Pretty Woman trash et classe ou le pendant féminin du Toy boy qui l'affronte en salles cette semaine.

Pas de sexe ici. Juste des va-et-vient dans le récit. Et aucune jouissance particulière. Que les fans de Sasha Grey (actrice porno qui ne se débrouille pas trop mal en actrice tout court) se rassurent : ils pourront admirer sa plastique en lingerie ou même la voir furtivement nue. Cette pudeur rendrait presque l'exercice vain, stérile. Avec son côté blindé mais naïve, business girl mais paumé, apathique mais finalement midinette, elle rend le personnage à la fois attachant et tête à claques.

Si l'on suit ses (més)aventures sans trop d'ennui mais sans grande passion , on s'ennuie fermement en écoutant cette voix off nous racontant ses rencontres avec les clients. Rien de sulfureux.
Heureusement le film offre une autre facette du puzzle tout aussi (voire plus intéressante : la réflexion sur la crise américaine, et le contexte politique pré- Obama. Soderbergh remplit son œuvre de clins d'œil et références historiques. La crise financière comme les batailles idéologiques en font presque un documentaire sociologique.
Film court un peu décousu avec une fin proche de l'éjaculation précoce, Girlfriend experience s'avère un Soderbergh mineur et oubliable.
 
Claire

 
 
 
 

haut