Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Be Natural
Bitero
Canción Sin Nombre
D'égal à égal
De Gaulle
Ducobu 3
Green Boys
Invisible Man
J'irai décrocher la lune
Kongo
L'esprit de famille
La bonne épouse
La communion
La petite taupe aime la nature
Le capital au XXIe siècle
Les visages de la victoire
Mickey and the Bear
Mon nom est clitoris
Mosquito
Nous les chiens
Pappi-sitter
Radioactive
Si c'était de l'amour
Sonic le film
The Demon Inside
The Great Green Wall
The Hunt
Trois étés
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Where is Jimi Hendrix?
Woman



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 20

 
Twilight - chapitre 2 : Tentation (New Moon - Twilight 2)


USA / 2009

18.11.2009
 









"Si tu avais ses croyances, lui arracherais-tu son âme ?"

Déception. Autant l’avouer immédiatement, le deuxième chapitre de la saga Twilight ne tient pas ses promesses. Alors que le premier nous invitait dans un univers riche, complexe et pétillant, parfaite métaphore des affres de l’adolescence, celui-ci perd toute forme d’humour et de second degré. Pire, l’intrigue, resserrée autour de Bella et de ses états d’âme, évacue presqu’entièrement tout ce qui contribuait à dresser un instantané passionnant d’une certaine jeunesse américaine. Le lycée est si peu présent qu’il en devient une coquille vide, et les différents personnages secondaires, réduits à des caméos furtifs, perdent toute profondeur.

La mise en scène molle et sans grâce de Chris Weitz que l’on avait connu largement plus inspiré donne le sentiment qu’il ne se passe rien pendant deux heures, hormis d’interminables conversations plus ou moins larmoyantes qui ne font qu’accentuer le manque de rythme de l’ensemble. Avec la meilleure volonté du monde, on s’ennuie ferme. Quand on n’est pas simplement consterné par les maladresses de certains effets (les "apparitions" sous forme de fantôme flou de Robert Pattinson qui n’a absolument rien à jouer, la musique tonitruante qui souligne chaque flot d’émotion…)

Les références marquées à Romeo et Juliette, archétypes des amants éternels mais maudits, ont beau placer le film sous le signe du romantisme absolu, rien à l’écran ne traduit cette filiation : ni l’esthétique (banale), ni les dialogues (lourdingues), ni les situations (outrées). Or comme il faut attendre les deux tiers du film pour qu’il se passe enfin quelque chose de tangible, le dilemme intérieur des personnages (classique, mais efficace) était justement la seule chose sur laquelle miser…

Évidemment, le phénomène Twilight est d’ores et déjà trop important pour qu’une adaptation ratée puisse lui causer le moindre tort… et le volet suivant est déjà dans les tuyaux. D’ailleurs, si l’on considère strictement Tentation comme un épisode de transition destiné à frustrer le spectateur pour lui donner envie de connaître la suite, force est de reconnaître qu’il atteint son but en esquissant succinctement les thèmes et les pistes qui devraient nourrir le suivant (la rivalité entre loups et vampires, l’ultimatum des Volturi, le drame de l’immortalité…) Quant au trio d’acteurs, il fait preuve de suffisamment de charme et de fraîcheur pour continuer à séduire le public majoritairement adolescent du film tout en conservant une vraie crédibilité. Tous les ingrédients étant réunis, il ne manque plus qu’un réalisateur à la hauteur pour faire passer Twilight de simple phénomène à véritable réussite.
 
MpM

 
 
 
 

haut