Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Adults in the Room
Amour-eux
And then We Danced
Furie
J'ai perdu mon corps
L'audition
L'instant infini
La belle époque
le char et l'olivier
Le monde animé de Grimault
Le voyage dans la lune
Le voyage du pèlerin
Midway
Place des victoires
Princes et vagabonds
Une Colonie
Vitis Prohibita



Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie
Chambre 212
Joker
Pour Sama
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes



Once Upon a Time... in Hollywood
La vie scolaire
Les hirondelles de Kaboul
Ad Astra
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
La fameuse invasion des ours en Sicile
Nos défaites
Papicha
La bonne réputation
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 15

 
Il reste du jambon ?


France / 2010

27.10.2010
 



UNE (PETITE) TRANCHE DE RIRE





Si vous vous décidez à voir le film, entraînez-vous à dire le titre sans avoir l'air d'une quiche (au jambon).

Pour son premier film, Anne Depetrini et son compagnon Ramzy Bedia (Ramzy de Eric et Ramzy) n'ont pas cherché très loin. Ils se sont inspirés de leur expérience de couple. L'anecdote du jambon dans le frigo est réelle. Le reste est volontairement burlesque ou exagéré. Question couples mixtes au cinéma, on préfèrera Devine qui vient dîner ce soir ?.
Si tout n'est pas bon dans le jambon, trop maladroitement coupé, ce premier film fait sourire et même parfois rire (avec le prégénérique et la rencontre des tourtereaux). Hélas, ensuite, les ruptures de rythmes et les personnages passent trop vite d'un sentiment à un autre pour qu'on s'y attache ou que cela donne une certaine profondeur.
C'est une comédie gentillette, sur le concept contemporain et souvent aseptisé du "comment vivre ensemble" ? Ou plutôt comment deux familles peuvent vivre ensemble, à savoir une famille de bobo un brin déconnectée de la réalité avec des français issus de l'immigration du 92 (Nanterre). Louable intention.

Fille unique contre grande famille, macarons et jambon contre couscous, ramadan contre hamburger etc . Le choc entre deux cultures façon La vie est un long fleuve tranquille en moins cruel. Certains thèmes sont survolés : la religion musulmane, le voile, la place de la femme... Mais ce n'est pas une étude "socio", juste un film "rigolo". N'en demandons pas trop.

Cette déclinaison de Neuilly sa mère se repose, là aussi, sur ses acteurs qui assurent : Ramzy (après l'échec de sa reconversion dans Steak, une nouvelle carrière avec du Jambon? ) ne fait pas son personnage de grand dadais mais un médecin sûr de lui. Anne Marivin a le côté pétillant d'Anne Depetrini, romantique, sensible et drôle. Leila Bekhti et Géraldine Nakache sont craquantes mais reproduisent les personnages de leur précédent succès (Tout ce qui brille et Mauvaise foi respectivement).
Certains personnages sont un peu sous- exploités voire effacés. Et quand on a Bideau et Pisier, pourquoi ne pas mieux développer leur présence à l'écran?

C'est souvent le problème de la comédie française : des comiques de situation usés, des seconds rôles pas assez écrits, une fascination pour le comique principal. Au final, cela donne un jambon purée comme on peut en avoir envie, mais rien de particulièrement délicat.
 
Claire

 
 
 
 

haut