Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 15

 
We are four lions


/ 2010

08.12.2010
 



EXPLOSIF!





Une comédie avec des terroristes ? Le sujet est forcément polémique alors ça passe ou ça casse, mais le scénario est férocement comique, alors ça passe, et ça casse. Faire un film sur des apprentis djihadistes qui préparent un attentat à Londres contre les mécréants occidentaux, il fallait oser, et surtout il fallait le réussir. Ce film de Chris Morris remplit cette mission suicide en allant même au delà de son objectif : We are four lions fait autant rire que réfléchir. Son arme secrète est un scénario qui repose sur une écriture imprégnée d’humour anglais à la fois populaire et sophistiqué.

Film britannique avant tout, si on peut avoir différentes images en tête des conséquences du terrorisme (aux Etats-Unis, en France, en Espagne…), il faut surtout se souvenir des évènements tragiques en Angleterre. Pour mémoire Londres a été frappés de plusieurs attentats meurtriers en 2005, il s’en est suivi une certaine paranoïa (des policiers anglais ont abattu un immigré brésilien…). C’est ce contexte, qui a provoqué toutes sortes de peurs, qui est le terreau de cette fantaisie paradoxale. Les lions du titre sont en fait les pieds nickelés du terrorisme : ils sont motivés mais stupides, ils veulent commettre un attentat, mais sans savoir où ni comment ! Cette situation, qui est évidemment source de nombreux gags, n'a pourtant rien d'un vaudeville léger : chaque séquence est inspirée des clichés plus ou moins véridiques et même de témoignages bien réels…

Peut-on rire de tout ? Des dessins de caricatures religieuses provoquent un scandale alors une comédie sur des islamistes paraît très délicat… We are four lions parvient de manière subtile à se moquer avec humour de tout le monde (autant des fous de religion que des forces de police) et peut-être même d’abord de nos préjugés.
Le film commence directement par le tournage d’une vidéo par un futur kamikaze, le terroriste essaye d’être le plus crédible possible ce qui bien entendu n’est pas le cas, le ton de la rigolade est donné. On va faire connaissance avec les autres kamikazes en puissance, tous incompétents à divers degrés, mais très motivés. Direction le Pakistan pour une formation aux armes et retour à Londres où ils se réunissent régulièrement dans un appartement avant de passer à l’action. Les situations comiques se suivent, des plus loufoques (un lance-roquette tenu à l’envers, les techniques pour acheter des litres de bouteilles d’eau oxygénée sans se faire remarquer) aux plus absurdes (une bataille de pistolets à eau, comment courir pas trop vite en transportant des produits explosifs). Le discours fanatique est lui aussi parodié avec la démonstration implacable qu’une mosquée serait une cible idéale…
Chaque situation comique, imparable, est toujours contrebalancée par une autre scène où l’humour devient plus grave, touchant à nos peurs de spectateur. Quand une personne dans une réunion se lève soudain avec une ceinture bardée d’explosifs pour se faire sauter au milieu de la foule, la séquence critique ouvertement certains regards qui voient un musulman comme un potentiel poseur de bombe. We are four lions commence comme une farce grotesque mais, peu à peu, c’est un engrenage incontrôlable qui se met en place avec la menace de nombreuses victimes…

Chris Morris est connu en Angleterre pour être un humoriste satirique (et producteur, scénariste, comédien…) redoutable à la télévision ; un de ses proches Armando Lannucci nous avait déjà offert la comédie politique In the loop avec ses diplomates qui complotent pour faire la guerre à l’Irak… We are four lions est certes un concentré d’humour acide mais il est en prise directe les craintes réelles d’un prochain attentat (lors des prochains jeux olympiques de Londres), et dédramatiser tout ça par des gags corrosifs en fait toute sa justesse. Pour le coup, le spectateur explose, même de rire. Et c'est même jouissif.
 
kristofy

 
 
 
 

haut