Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Canción Sin Nombre
De Gaulle
Eté 85
L'envolée
La bonne épouse
La communion
Le capital au XXIe siècle
Lucky Strike
Radioactive
The Climb
Tiempo después
Une sirène à Paris



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 18

 
Indian Palace (The Best Exotic Marigold Hotel)


/ 2011

09.05.2012
 



UNE RETRAITE AU CURRY





Sept retraités britanniques, au caractère et à la vie bien différente, quittent leurs Angleterre natale pour le soleil de l'Inde. Lorsqu'ils débarquent dans le premier hôtel réservé aux séniors, ils ne se connaissent pas et vont devoir pourtant, cohabiter ensemble et faire face aux problèmes qui les attendent. L'hôtel, tenu par un hôte des plus espiègle, n'est pas vraiment comme dans la brochure. Les pétales de roses se sont changées en cafard, les nuits étoilées par des nuits noirs, les bains sont chamboulés par les robinets qui fuient et la nourriture locale n'aide pas. Voilà tous les ingrédients pour une comédie britannique a priori sage mais en fait assez déjantée.

Avec un couple en pleine crise, une croqueuse de diamant, un dragueur invétéré, une récente veuve qui n'a jamais rien fait d'elle-même, un mystérieux ex-juge aux multiples secrets et une vieille femme raciste qui refuse de s'ouvrir au monde, l'Inde va révéler ses charmes et ses secrets sous le regard fantasmé de ces ex-colons qui découvrent le monde tel qu'il est loin de notre civilisation en déclin : bouillonnant, vibrant, coloré, dynamique, sauvage, ...

Entre les couleurs, les bruits insupportables pour nous autres, les européens, le climat et les lieux; nous sommes, tout comme nos protagonistes, littéralement dépaysés. On n'est plus dans une salle de cinéma, mais bel et bien au centre de l'Inde à vivre à 100 à l'heure. Transportés et continuellement scotchés à l'écran, cette comédie ne nous laisse pas indifférent du début à la fin. Entraînés par une brochette d'acteur extrêmement talentueux, so british et que l'on ne présente plus, Indian palace vous laissera avec le sourire béat du premier coup de foudre.
 
cynthia

 
 
 
 

haut