Avec Tolkien n'est pas seulement le récit de la jeunesse du célèbre écrivain, incarné par Nicholas Hoult. C'est aussi un assemblage des influences et inspirations qui ont conduit l'auteur à écrire la saga culte du Seigneur des anneaux.



Anna, un jour
Beaux-parents
Bernard Natan, le fantôme de la rue Francœur
Bunuel après l'âge d'or
Child's Play
Contre ton cœur
Dirty God
Le choc du futur
Le Daim
Les Frenchmen
Little
Nevada
Noureev
Porte sans clef
Silence
Tolkien



Tremblements
Drôles de cigognes
Les météorites
Petra
Douleur et Gloire
Tous les Dieux du ciel
Parasite
Etre vivant et le savoir



Triple frontière
Le vent de la liberté
Les oiseaux de passage
The Highwaymen
Alpha - The Right to Kill
After : Chapitre 1
El Reino
Raoul Taburin
Liz et l'oiseau bleu
The Highwaymen
Avengers: Endgame
L'Adieu à la nuit
Gloria Bell
Coeurs ennemis
Jessica Forever
Hellboy
Les Crevettes pailletées
Le jeune Ahmed
Les plus belles années d’une vie
Rocketman
Sibyl
The Dead don't Die
Amazing Grace
Greta
Les Particules
Men in Black International
Zombi Child
X-Men: Dark Phoenix






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 20

 
Je fais le mort


France / 2013

11.12.2013
 



LE MORT DANS LA PEAU





"- Je crois que j’ai un truc de fêlé.
- C’est déjà bien de le reconnaître…
"

Comédie mi-romantique, mi-policière, Je fais le mort part d’un fait réel : l’utilisation expérimentale de comédiens sur les scènes de reconstitution de crime. Sur cette idée a priori loufoque, Jean-Paul Salomé brode une histoire classique et assez inoffensive qui repose sur un duo de personnages que tout oppose, une juge d’instruction coincée et un acteur prétentieux mais dans le creux de la vague.

Après des débuts un peu poussifs, le film décline en parallèle les codes du polar et ceux de la comédie sentimentale dans une enquête qui sert clairement de prétexte. Prétexte à une satire réussie des séries comme "Les experts", qui donnent l’impression au premier venu de maîtriser les subtilités de l’expertise balistique ou médico-légale, mais aussi des milieux artistiques, remplis de cabotins et de mythomanes.

Le résultat final est relativement inégal (et parfois même un peu téléphoné), sans être antipathique. Pas de quoi faire le mort devant l’écran, donc, mais sans aller jusqu’à mourir de rire dans son fauteuil…
 
MpM

 
 
 
 

haut