alsancak escort izmir escort buca escort bornova escort adana escort amasya escort aydın escort bilecik escort bolu escort burdur escort çanakkale escort çorum escort diyarbakır escort edirne escort erzurum escort giresun escort ısparta escort karabük escort karaman escort kilis escort kıbrıs escort kırşehir escort manisa escort muğla escort niğde escort ordu escort rize escort tokat escort yozgat escort escort konya konya escort konya escort bayan







1917 est une prouesse visuelle épatante avec ce faux plan séquence permanent qui suit deux jeunes soldats sur le front entre tranchées et snipers. Succès inattendu, le film de Sam Mendès est aussi parmi les favoris aux Oscars depuis son Golden Globe.



10 jours sans maman
Amare Amaro
D'étoile en étoile
Des hommes
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Le cas Richard Jewell
Lettre à Franco
Sortilège
Tout peut changer
Une mère incroyable
Wet Season



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés
It must be heaven
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'adieu
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis



Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker
La Vérité
Le lac aux oies sauvages
Les deux papes
Official Secrets
Les siffleurs
Les enfants du temps
Nina Wu
Swallow
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 22

 
La famille Bélier


France / 2014

17.12.2014
 



LE FILM POPULAIRE





«Parce que lorsque tout va mal, il n'y a plus d'espoir, il reste Michel Sardou!»

Au tout début on se dit que La famille Bélier est la comédie française populaire de trop, le genre "vivreensemble", "qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu?", "intouchables mais pas trop". Le truc consensuel qui va vous manipuler pour vous faire rire et pleurer, efficacement (car les acteurs sont bons, le cinéaste loin d'être un raté, etc.).
Pourtant, il suffit de laisser la magie (la naïveté?) du film nous envahir pour qu'on puisse apprécier la saveur... jusqu'à l'overdose.
La première envie de suicide se fera ressentir assez vite d'ailleurs à travers les clichés un peu trop lourds du film. La ficelle est trop grosse. Paula est née de parent sourd ce qui l'oblige à assister ses parents un peu beaucoup. Au travail (dans un marché) ou encore chez le médecin où elle doit traduire les problèmes vaginaux de sa mère, charmant n'est-ce pas?
On continue dans le cliché avec les chansons de Michel Sardou. Non pas qu'on n'aime pas Michel Sardou...on peut chantonner certains de ses aires, mais à petite dose! Et pas n'importe lesquels, parce que Sardou, quand même, c'était borderline côté opinion réac.
Les clichés se prolongent avec l'histoire amoureuse latente et sans surprise entre Paula et son «parigo». Non je ne spoile pas puisqu'on le devine dès le début, ça vous pend au nez comme la morve d'un enrhumé. «Regarde toi on dirait Bella dans Twilight» dit la meilleure amie de Paula à cette dernière. Référence limite, car même si sa voix annonce une belle carrière dans la musique on ne peut pas en dire autant pour une carrière d'actrice. Mimiques à répétitions, peu de crédibilité, notre héroïne qui avait fait vibrer The Voice, nous lasse très vite. On finit donc par décrocher en attendant que le film se termine.
Et puis quand vient la fin une seule question subsiste dans notre esprit tourmenté: pourquoi un tel engouement autour du film La famille Bélier? On se croirait en plein Bienvenue chez les Ch'tis: un martelage médiatique pour une comédie qui reflète davantage le téléfilm consensuel de TF1 qu'un succès au Box-office. Pourtant, ça va cartonner. On vous le vend ainsi, on vous le dit. Des émissions intellos aux grands shows populaires, la Famille Bélier est survendue comme l'antidépresseur nécessaire pour passer cet hiver.
L'amour est dans le pré mélangé à The Voice mixé avec un chanteur populaire et une histoire pour ados boutonneux: la recette parfaite pour séduire les ménagères, les teenagers, les apiculteurs etc... Mais enfin, tout de même, c'est quand même celle qui n'est pas sourde qui a le droit au destin de conte de fée. Sa famille malentendante, elle, est bonne pour rester dans ses champs, à l'écart d'un monde qui les aime quand ils ne sont pas trop visibles.
 
cynthia

 
 
 
 

haut