Viendra le feu a reçu le prix du jury Un certain regard. Le film d'Oliver Laxe laisse au spectateur toute liberté de se projeter dans le film pour y lire son propre rapport à la nature et ses propres obsessions face à la déliquescence du monde.



Ad Astra
D'un clandestin, l'autre
De sable et de feu
Edith en chemin vers son rêve
El Otro Cristobal
Kusama: Infinity
Les fleurs amères
Lucky Day
Ma folle semaine avec Tess
Nous le peuple
Portrait de la jeune fille en feu
Trois jours et une vie
Un jour de pluie à New York



Parasite
Toy Story 4
Le Roi Lion
Give Me Liberty
Ils reviennent...
L'étincelle, une histoire des luttes LGBT +
Fanny & Alexandre
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Le mystère des pingouins
Les faussaires de Manhattan
Nuits magiques
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 20

 
Un homme idéal


France / 2015

18.03.2015
 



LE TALENTUEUX (OU PRESQUE) IMPOSTEUR QUI PLAÎT






«Les femmes finissent toujours par savoir ce qu'on est vraiment»

Comment passer de l'ordinaire à l'extraordinaire? Mathieu (Pierre Niney) rêve d'être écrivain mais n'en a hélas pas le talent. Déménageur faute d'aboutir à ses désirs, la chance lui tombe sous la main lors d'une de ses journées de travail. Il trouve les mémoires de guerre d'un ancien militaire récemment mort, s'en approprie les mots et en fait un best-seller. Le jeune écrivain déchu acquière la notoriété et en bonus une petite amie adorable et intelligente (Ana Girardot), mais à quel prix?

Le film se compose en plusieurs parties. Tout d'abord nous faisons la connaissance de ce "monsieur tout le monde", ce personnage attendrissant et solitaire qui rêve de gloire et de reconnaissance. Puis nous voilà plongés dans son acte désespéré où il vole les écrits d'un mort qui s'est battu pour sa patrie afin de réaliser son rêve inavoué. Enfin nous nous retrouvons à ses côtés dans une vie de richesse où son mensonge le ronge au plus profond de son être.
Malgré ses manigances et autres défauts qu'il peut avoir, nous ne pouvons pas nous empêcher d'avoir de la sympathie pour ce garçon. Nous avons peur pour lui et souhaitons intérieurement qu'il s'en sorte et que son mensonge ne soit jamais découvert.

Le spectateur est submergé dans cette course poursuite psychologique où notre héros tente de cacher son vrai "je": un jeune homme transparent, incolore, sans talent. Qui de mieux pour incarner ce personnage énigmatique que l'ex-membre à la Comédie Française (il vient de la quitter) et récemment césarisé, Pierre Niney. Un visage passe-partout et un physique de jeune garçon, l'acteur n'est pas celui qui attire le plus les regards. Pourtant, Pierre Niney, à l'antipode du beau gosse de cinéma, dégage plus de charisme en variant les émotions et en s'imposant d'emblée comme un Rastignac plus proche d'un Matt Damon effacé dans Le talentueux Monsieur Ripley que d'un Alain Delon dans Plein Soleil.

Joie, peur, tristesse, désespoir, l'acteur aux gros yeux noirs joue à la perfection cet écrivain usurpateur et apeuré. Le film est captivant, usant, évidemment, de grosses ficelles, et abusant, sans doute, d'astuces scénaristiques pas forcément crédibles ou réalistes. Un homme idéal emploie tous les codes du genre, quitte à ne pas vouloir les réinventer ou à risquer la banalité. Mais au moins le plaisir est là: celui de se laisser manipuler par un thriller élégant et porté par une nouvelle génération de comédiens.
 
Cynthia

 
 
 
 

haut