Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.

Best LawyersNewyork Lawyers




Canción Sin Nombre
De Gaulle
Eté 85
L'envolée
La bonne épouse
La communion
Le capital au XXIe siècle
Lucky Strike
Radioactive
The Climb
Tiempo después
Une sirène à Paris



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


Paramount  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 13

 
Twisted


USA / 2002

21.04.04
 



FEMME AU BORD DE LA GUEULE DE BOIS





"- On se chope un capuccino ?
- On se chope le tueur ?"




Hollywood a-t-il dépassé le cap Seven ? A en juger la série non exhaustive des dérivés en provenance d’Outre-atlantique, la réponse semble évidente. En attendant des producteurs nord-américains qu’ils passent à autre chose, reste aux fanatiques des salles obscures à redoubler d’imagination. En s’inventant de nouveaux défis. Contre l’ennui. Et deviner avant le générique final quelle tête d’affiche se cache derrière le meurtrier sadique et dégénéré.

Avec Instincts meurtriers le jeu tourne court. Desservi par un scénario grotesque et un manque total d’implication dans le projet, Philip Kaufman en est réduit à combler le vide ambiant. Sans trop y croire. La très dévouée femme-flic initiale installée à grand renfort de clichés cède vite sa place à une héroïne névrosée et violente. Autant dire suspecte. Ajoutons à cela deux ou trois '' mauvaises habitudes'' prohibées par la très puritaine Amérique et la coupable est toute trouvée. Dans le désordre : une fâcheuse mais jouissive tendance à botter les fessiers de ses camarades, à corriger un ex ma foi un peu collant et à s’envoyer le premier mâle à portée de main. Sans parler d’un alcoolisme héréditaire soigné… au Sauvignon. Preuve s’il en est que la guéguerre onusienne Double U/Super Menteur n’a eu aucune incidence sur l’exportation de nos produits de luxe. De quoi rêver à une future Jennifer Lopez en quête d’un détraqué adepte gourmand de Foie Gras de canard.

Un petit caprice culinaire fatal à Instincts Meurtriers ? Au rythme d’une quinzaine de bouteilles à 30 euros l’unité mais surtout par l’absence d’idées neuves, Philip Kaufman expédie son suspense comme les cadavres à la mer. Le (tout sauf) mystérieux égorgeur est affiché, démasqué et tué ; la belle inspectrice suspectée, libérée et félicitée. En quinze minutes de temps. Du grand art.
 
jean-francois

 
 
 
 

haut