Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Black Christmas
Docteur?
Jeune Juliette
La vie invisible d'Euridice Gusmao
Le choix d'Ali
Leatherdaddy
Les envoûtés
Les reines de la nuit
Lillian
Marriage Story
One Mind - une vie zen
Pahokee, une jeunesse américaine
Sans rivages
Une vie cachée



Joker
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés
It must be heaven
Le Voyage du Prince
Ils aimaient la vie (Kanal)



Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima
Brooklyn Affairs
La Famille Addams






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 76

 
The Boyfriend : Pourquoi lui ? (Why Him?)


USA / 2015

25.01.2017
 



CRANSTON vs FRANCO





- C'est quoi "bukkake" ?
- Euh… C'est quand t'es un peu submergé… par ce qui est autour…
- Je suis tellement bukkake.


Huit ans après I Love You, Man, John Hamburg revient avec The Boyfriend, projet pour lequel il a de nouveau endossé les casquettes de scénariste et réalisateur. On adore !

Ned, sa femme Barb et leur fils Scotty acceptent d'aller fêter Noël chez leur fille Stéphanie et son copain Laird, un multimillionnaire. Malheureusement pour Stéphanie, Ned déteste Laird et va faire son possible pour lui prouver à quel point il est nocif.

Sur le papier, cette comédie 100% américaine n'a rien de frais. Un père qui n'aime pas son gendre, un choc des cultures et de tempéraments, des scènes de quiproquos à gogo et des blagues salaces à tout-va. A s'y méprendre, nous pourrions même avoir l'impression de regarder Mon beau-père et nous, autre film dont le scénario a été écrit par John Hamburg ou Qui vient dîner ce soir?. Mais c'est finalement là que réside tout l'intérêt du film : The Boyfriend ne vaut pas le détour pour son scénario (ultra prévisible) mais essentiellement pour le talent de ses deux acteurs principaux : Bryan Cranston et James Franco.

Dans le rôle du père aimant mais bouleversé par les fréquentations de sa fille, Bryan Cranston n'est pas sans rappeler son rôle dans la série Malcolm. L'air hagard ou revanchard, celui qui a explosé grâce à Breaking Bad est absolument génial, touchant et ridicule à la fois. De son côté, James Franco est comme toujours en roue libre. Mais une roue libre que l'on aime énormément. En effet, l'acteur de 38 ans est dans The Boyfriend extrêmement sexy, agaçant et perturbant à la fois. Bref, du grand James Franco !

Face à ces deux-là, le reste du casting fait le boulot sans jamais vraiment briller. Même Zoey Deutch (Stephanie) se retrouve rapidement éclipsée par le talent comique de ses deux co-stars. Mais il va sans dire que ce que bon nombre de spectateurs retiendront de The Boyfriend, c'est cette blague hilarante et qui dure à propos des bukkake (un type de plats japonais ou une pratique sexuelle de groupe, au choix) et ces scènes de combat absolument ahurissantes entre Laird et son homme à tout faire Gustav (Keegan-Michael Key). Du grand n'importe quoi qui fait rire comme rarement.

Sans faire dans la modernité ou tenter de renouveler quoi que ce soit au genre, The Boyfriend se pose là, en comédie potache faite avec amour et portée par un duo d'acteurs géniaux. On recommande fortement !
 
wyzman

 
 
 
 

haut