Glass clôt une trilogie commencée il y a 18 ans avec Incassable. Mélangé à Split, M. Night Shyamalan réussit son retour avec un film de genre, presque de série B, où le scénario et la mise en scène l'emportent sur les effets.



Ayka
Ben Is Back
Capri-Revolution
Colette
Doubles vies
Glass
Holy Lands
L'incroyable histoire du facteur Cheval
Le musée des au revoir
Le phallus et le néant
Mallé en son exil
The Front Runner
Une jeunesse dorée



Les Veuves
Assassination Nation
Les Confins du monde
Une affaire de famille
Utøya, 22 juillet
Spider-Man: New Generation
Roma
L'homme fidèle
Wildlife, une saison ardente
Grass
Les invisibles



Bohemian Rhapsody
Cold War
Les animaux fantastiques: les crimes de Grindelwald
Amanda
Le Grinch
Les héritières
Robin des Bois
Voyage à Yoshino
Astérix - Le secret de la potion magique
Leto
Pupille
Mortal Engines
Pachamama
Rémi sans famille
Asako I & II
Aquaman
Bienvenue à Marwen
Mirai, ma petite soeur
Le retour de Mary Poppins
Premières vacances
Monsieur
The Bookshop
The Happy Prince
Undercover - une histoire vraie
Border
Creed 2
Edmond
L'ange
L'heure de la sortie






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Vous avez déjà voté pour ce film


Nombre de votes : 162

 
Avant la fin de l'été (Before Summer Ends)


France / 2017


 



VOYAGE A TROIS





"Ashkan, sois un homme."

Entièrement basé sur une idée de voyage formateur, le premier film documentaire de Maryam Goormaghtigh est une pépite pleine de bons sentiments.

Tout au long d'Avant la fin de l'été, les trois protagonistes parlent de voyage. A commencer par Arash, un étudiant obèse qui ne s'est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer dans son pays d'origine. A ses côtés, ses deux meilleurs également iraniens. Pour tenter de lui faire changer d'avis, ils suggèrent de l'emménager en voyage à travers toute la France. Un voyage qui, s'il a un but premier, s'avère bénéfique pour les trois hommes.

A des carrefours différents de leur vie respective, ils se posent constamment des questions quant à leur avenir, la viabilité de leurs projets et surtout leur place. Iranien certes, ils aiment la France et sont fascinés par chaque découverte qu'ils y font. Quête identitaire donc, Maryam Goormaghtigh prend ici plaisir à discuter le rapport à l'autre à travers chaque personnage.

Bien évidemment, les trois hommes aiment comparer leur parcours, mais il n'y a pas que ça. Avec des riverains, ils échangent sur leurs visions de la famille. Et au moment où ils rencontrent deux jolies filles, ils en viennent à s'interroger sur la nécessité de draguer. Les scènes cocasses s'enchaînent à une vitesse folle tandis qu'ici et là, la réalisatrice dresse le portrait d'une jeunesse iranienne qui ne se sent plus chez elle au pays et qui aime la liberté d'être soi-même qu'offre l'étranger.

Film d'apprentissage, Avant la fin de l'été a le mérite de faire réfléchir sur la manière dont on perçoit les étrangers qui s'installent en France ainsi que les multiples degrés d'intégration. Car Arash nous le montre bien : avoir des amis étrangers et parler leur langue ne signifient pas pour autant que l'on est intégré.

A la croisée de Jours de France de Jérôme Reybaud et Les Habitants de Raymond Derpardon, Avant la fin de l'été se pose là, en film documentaire hilarant mais profond. Bref, encore un beau moment de cinéma déniché par l'ACID.
 
wyzman

 
 
 
 

haut