90's, premier film du comédien Jonah Hill, est un portrait de jeunesse aussi délicat que touchant. Dans le lLos Angeles des skaters, où musique et skets dictent leurs lois, on suit une bande d'ados désœuvrés qui stoppent le temps sans cesser de rêver.



Cold Blood Legacy
Douleur et Gloire
Fight Club
Hard Paint
Just Charlie
Le Chinois et moi
Mr Local
Passion
Permanent Green Light
Séduis-moi si tu peux
Swing Time in Limousin
The Dead don't Die
Tous les Dieux du ciel



C'est ça l'amour
Synonymes
90's
Ne coupez pas!
Coming Out
Tremblements
Dieu existe, son nom est Petrunya
Drôles de cigognes
Les météorites
Petra



Captain Marvel
Le garçon qui dompta le vent
Le mystère Henri Pick
Triple frontière
Entre les roseaux
Dumbo
Los silencios
La Lutte des classes
Shazam!
Tel Aviv on Fire
Terra Willy, planète inconnue
Tito et les oiseaux
Blanche comme Neige
Le vent de la liberté
Les oiseaux de passage
Ray & Liz
The Highwaymen
Alpha - The Right to Kill
After : Chapitre 1
El Reino
Raoul Taburin
Liz et l'oiseau bleu
The Highwaymen
Avengers: Endgame
L'Adieu à la nuit
Gloria Bell
Coeurs ennemis
Jessica Forever
Hellboy
Les Crevettes pailletées






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Vous avez déjà voté pour ce film


Nombre de votes : 237

 
Avant la fin de l'été (Before Summer Ends)


France / 2017


 



VOYAGE A TROIS





"Ashkan, sois un homme."

Entièrement basé sur une idée de voyage formateur, le premier film documentaire de Maryam Goormaghtigh est une pépite pleine de bons sentiments.

Tout au long d'Avant la fin de l'été, les trois protagonistes parlent de voyage. A commencer par Arash, un étudiant obèse qui ne s'est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer dans son pays d'origine. A ses côtés, ses deux meilleurs également iraniens. Pour tenter de lui faire changer d'avis, ils suggèrent de l'emménager en voyage à travers toute la France. Un voyage qui, s'il a un but premier, s'avère bénéfique pour les trois hommes.

A des carrefours différents de leur vie respective, ils se posent constamment des questions quant à leur avenir, la viabilité de leurs projets et surtout leur place. Iranien certes, ils aiment la France et sont fascinés par chaque découverte qu'ils y font. Quête identitaire donc, Maryam Goormaghtigh prend ici plaisir à discuter le rapport à l'autre à travers chaque personnage.

Bien évidemment, les trois hommes aiment comparer leur parcours, mais il n'y a pas que ça. Avec des riverains, ils échangent sur leurs visions de la famille. Et au moment où ils rencontrent deux jolies filles, ils en viennent à s'interroger sur la nécessité de draguer. Les scènes cocasses s'enchaînent à une vitesse folle tandis qu'ici et là, la réalisatrice dresse le portrait d'une jeunesse iranienne qui ne se sent plus chez elle au pays et qui aime la liberté d'être soi-même qu'offre l'étranger.

Film d'apprentissage, Avant la fin de l'été a le mérite de faire réfléchir sur la manière dont on perçoit les étrangers qui s'installent en France ainsi que les multiples degrés d'intégration. Car Arash nous le montre bien : avoir des amis étrangers et parler leur langue ne signifient pas pour autant que l'on est intégré.

A la croisée de Jours de France de Jérôme Reybaud et Les Habitants de Raymond Derpardon, Avant la fin de l'été se pose là, en film documentaire hilarant mais profond. Bref, encore un beau moment de cinéma déniché par l'ACID.
 
wyzman

 
 
 
 

haut