Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
Eté 85
Irréversible - version intégrale
La daronne
Lucky Strike
Petit pays
Rocks
Tenet
The Climb
Un pays qui se tient sage
Yakari, le film



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Vous avez déjà voté pour ce film


Nombre de votes : 451

 
Avant la fin de l'été (Before Summer Ends)


France / 2017


 



VOYAGE A TROIS





"Ashkan, sois un homme."

Entièrement basé sur une idée de voyage formateur, le premier film documentaire de Maryam Goormaghtigh est une pépite pleine de bons sentiments.

Tout au long d'Avant la fin de l'été, les trois protagonistes parlent de voyage. A commencer par Arash, un étudiant obèse qui ne s'est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer dans son pays d'origine. A ses côtés, ses deux meilleurs également iraniens. Pour tenter de lui faire changer d'avis, ils suggèrent de l'emménager en voyage à travers toute la France. Un voyage qui, s'il a un but premier, s'avère bénéfique pour les trois hommes.

A des carrefours différents de leur vie respective, ils se posent constamment des questions quant à leur avenir, la viabilité de leurs projets et surtout leur place. Iranien certes, ils aiment la France et sont fascinés par chaque découverte qu'ils y font. Quête identitaire donc, Maryam Goormaghtigh prend ici plaisir à discuter le rapport à l'autre à travers chaque personnage.

Bien évidemment, les trois hommes aiment comparer leur parcours, mais il n'y a pas que ça. Avec des riverains, ils échangent sur leurs visions de la famille. Et au moment où ils rencontrent deux jolies filles, ils en viennent à s'interroger sur la nécessité de draguer. Les scènes cocasses s'enchaînent à une vitesse folle tandis qu'ici et là, la réalisatrice dresse le portrait d'une jeunesse iranienne qui ne se sent plus chez elle au pays et qui aime la liberté d'être soi-même qu'offre l'étranger.

Film d'apprentissage, Avant la fin de l'été a le mérite de faire réfléchir sur la manière dont on perçoit les étrangers qui s'installent en France ainsi que les multiples degrés d'intégration. Car Arash nous le montre bien : avoir des amis étrangers et parler leur langue ne signifient pas pour autant que l'on est intégré.

A la croisée de Jours de France de Jérôme Reybaud et Les Habitants de Raymond Derpardon, Avant la fin de l'été se pose là, en film documentaire hilarant mais profond. Bref, encore un beau moment de cinéma déniché par l'ACID.
 
wyzman

 
 
 
 

haut