Grand prix Nespresso de la Semaine de la critique Diamantino est un film aussi absurde que déjanté sur une star du ballon rond dont la vie comme la libido vont être bouleversées. Farfelu et iconoclaste, ce délire est bien plus profond qu'on ne le croit, abordant tous les sujets de société qui fâchent.



Assassination Nation
Astérix - Le secret de la potion magique
Back to School
Cassandro, the Exotico!
Champ de batailles
L'exorcisme de Hannah Grace
La veillée
Le sous-bois des insensés
Les Confins du monde
Leto
Ma mère est folle
Marche ou crève
Monsieur
Paddy, la petite souris
Pig
Pupille
What you gonna do when the world's on fire?



A Star is Born
Un 22 juillet
Yéti & Compagnie
Le grand bain
En liberté !
The Spy Gone North
Carmen et Lola
Chien de garde
Festen
Outlaw King : Le Roi hors-la-loi
Diamantino
Les Veuves



Capharnaüm
First Man: le premier homme sur la lune
Bohemian Rhapsody
Breathe
Chacun pour tous
Cold War
Jean-Christophe & Winnie
Quién te cantará
Silvio et les autres
Ta mort en shorts
Touch Me Not
Crazy Rich Asians
Heureux comme Lazzaro
Kursk
Samouni Road
Un amour impossible
8, avenue Lénine
Les animaux fantastiques: les crimes de Grindelwald
Millénium : Ce qui ne me tue pas
Mon cher enfant
Suspiria
Amanda
Les filles du soleil
Yomeddine
Le Grinch
Les héritières
Robin des Bois
Voyage à Yoshino






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 13

 
Sans adieu


France / 2016


 



LA FRANCE D'EN BAS





"Si j'veux le faire mais c'est que j'peux plus !"

Photographe devenu cinéaste, Christophe Agou livre avec Sans adieu, un documentaire des plus remarquables. Présenté à l'ACID, il mérite toute votre attention !

Pendant 99 minutes, celui qui est connu pour avoir photographié le métro new-yorkais s'intéresse au quotidien de paysans, agriculteurs, éleveurs, fermiers, paysans, toutes ces personnes qui nous nourrissent mais dont on en entend que trop peu parler. Porté par Claudette, une fermière de 65 ans, cet ensemble de Français nous émeut et nous fait sourire.

Décédé en septembre 2015, Christophe Agou enchaîne ici les plans sur les animaux. Des chiens, des chats, des vaches, des poules, etc. Il fait de ces animaux "quelconques" des personnages à part entière de son film. Un documentaire certes, mais un film nécessaire, comme une dernière photographie laissée à voir au public. Celle de la France qui se lève tôt et qui dépend du bon vouloir de l'Etat - et de la météo !

Ces personnages, souvent peu éduqués, sont d'une franchise désarmante. En les suivant sur plusieurs années, Christophe Agou nous permet d'entrer dans leur vie, de partager leur quotidien, de faire face avec aux problèmes qu'ils rencontrent et plus encore, d'apprécier leur compagnie. Car à la fin, lorsque le générique retentit, une question : mais que deviennent-ils ?

Long, lent, parfois tortueux, Sans adieu fait partie de ces objets filmiques que l'on a du mal à décrire mais qui marquent. Par leur authenticité et l'amour de ceux qui les font. La photographie déconcerte et certains personnages troublent. Mais les images restent en tête. Sans adieu est un film fort, pépite au sein d'une sélection qui ne cesse de surprendre.
 
wyzman

 
 
 
 

haut