Ne croyez pas que je hurle est le joyau tant attendu de l'année. Film expérimental et sentimental, audace narrative et visuelle, cette expérience signée Frank Beauvais est aussi délicate que mélancolique, curieuse que hypnotique.



Angry Birds: copains comme cochons
Bleu Palebourg
Camille
Fahim
L'angle mort
La bonne réputation
La vérité si je mens! Les débuts
Loups tendres et loufoques
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
Warrior Women



Deux moi
Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie
Chambre 212
Joker
Pour Sama



Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Roubaix, une lumière
Thalasso
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour
De sable et de feu
Ad Astra
Trois jours et une vie
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
La fameuse invasion des ours en Sicile
Nos défaites
Papicha






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 9

 
Un jour de pluie à New York (A Rainy Day in New York)


USA / 2018

18.09.2019
 



ACCORDS ET DESACCORDS





La vie est pleine de détails pathétiques qui tuent

Qu’on ne se méprenne pas : si le titre du nouveau Woody Allen est pluvieux, son film n’en est pas moins joyeux, et même revigorant, du genre à vous laisser un large sourire aux lèvres pour le reste de la journée. L’argument est efficacement exposé dans une première séquence aux teintes chaudes et à la tonalité légère : Gatsby Welles (oui, oui, en toute simplicité), étudiant peu convaincu, planifie un week-end en amoureux à New York avec sa chère et tendre, la délicieuse Ashleigh, qui doit y interviewer un réalisateur célèbre. L’occasion pour eux de ne surtout pas rendre visite à la (riche) famille du jeune homme, avec laquelle il entretient des rapports compliqués.

Evidemment une fois à New York, le film vire à la comédie romantique dans laquelle les deux protagonistes sont sans cesse séparés et vivent des expériences nouvelles chacun de son côté. Si le procédé n’est pas nouveau dans l’oeuvre de Woody Allen (on pense notamment à l’un des chapitres de To Rome with love), il permet à la fois de proposer deux intrigues parallèles intelligemment liées, et de mesurer la distance qui sépare les deux amoureux, dont l’entente parfaite semble se fissurer sous nos yeux.

Mais Woody Allen n’est pas dans une veine pessimiste ou tragique, et cet éloignement géographique comme sentimental des deux protagonistes donne une comédie très enlevée, bourrée de dialogues pétillants, et même piquants quand on en vient à l’étonnante Selena Gomez en peste pleine d’esprit. Le scénario exploite d’ailleurs habilement le potentiel comique de chaque acteur, de Liev Schreiber en réalisateur torturé à Jude Law en scénariste trompé, en passant par Elle Fanning en charmante nigaude. Timothée Chalamet, lui, enfile avec charme et nonchalance le costume de double de Woody Allen, rêveur romantique et cinéphile, qui ne se sent pas tout à fait à sa place dans l’univers policé des riches familles new yorkaises.

Un jour de pluie à New York brasse ainsi les sujets de prédilection du cinéaste : le cinéma et l’art en général (qui donne envie de tomber amoureux), l'irrationalité de l’amour, le jeu des faux-semblants, le charme des aspérités et des zones d’ombre. C’est un film joyeux, presque adolescent, qui veut encore croire dans une manière de réenchanter sa vie et d’y injecter du romanesque et de l’inattendu, mais aussi de refuser la facilité d’une vie rangée ou de sentiments qui ne soient pas totalement sincères. On aime follement l’allégorie de la pluie qui tombe, et qui divise le monde en deux catégories : les éternels optimistes béats qui se régalent du beau temps et des bonnes nouvelles, et les nostalgiques mélancoliques qui aiment la beauté d’un ciel gris, les paysages sous la brume, et le son de la pluie.
 
MpM

 
 
 
 

haut