David Lynch, Lion d'or et Palme d'or, n'a pas tourné de long métrage depuis 2006. Une longue absence. Heureusement il nous a offert une suite à Twin peaks pour la télé. Et on peut voir ses photos fétéchistes dans l'exposition de Louboutin au Palais de la Porte dorée. Il vient aussi de terminer un court métrage. Elephant Man ressort cette semaine en salles.rolex pas cher



Aure Atika
Edouard Baer
Juliette Binoche
Romane Bohringer
Sami Bouajila
Isabelle Carré
Alain Chabat
Anaïs Demoustier
Emmanuelle Devos
Clint Eastwood
Jesse Eisenberg
Colin Farrell
Harrison Ford
Olivier Gourmet
Hugh Grant
Tchéky Karyo
Vincent Lacoste
Chiara Mastroianni
Matthew McConaughey
Ewan McGregor
Yolande Moreau
Margot Robbie
Mark Ruffalo
Adam Sandler
Omar Sy
Omar Sy
Renee Zellweger
Roschdy Zem



Juliette Binoche
Meryl Streep
Russell Crowe
Uma Thurman
Cate Blanchett
Michel Serrault
Johnny Depp
George Clooney
Emmanuelle Béart
Harrison Ford




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 8Cote : 10 %


 
UN ROLE DANS CHAQUE PORT





Grand séducteur du cinéma français, Bernard Giraudeau est né à La Rochelle le 18 juin 1947. La date n'a pas d'importance. Le lieu, si. Il contemplera cet horizon marin, avec foi, fébrilité, fougue. La mer sera son autre patrie. Bien avant que le cinéma. Bien plus même que le métier de comédien. Il est toujours ailleurs, jamais sur terre. Même narrateur, il la voit du ciel.

Après avoir fait sept ans de marine nationale, ce comédien sportif, doué d'un visage au sourire éclatant, et du plus beau regard du cinéma français, débute à l'écran en 1973 dans un film demeuré... inédit. erotik shop
Cette année-là, il sortait du Conservatoire et tournait également Révolver et, surtout, Deux hommes dans la ville de José Giovanni.
Passionné de théâtre ("Pauvre France"), mais aussi de télévision ("Misère et noblesse", "Les évasions célèbres", "Les justes", "Les Mohicans de Paris", "Blanc, bleu, rouge"), Bernard Giraudeau va trouver avec le grand écran un public qui, d'emblée, l'adopte. Lui, mal à l'aise avec cet amour, voudra larguer de nombreuses fois les amarres. Après Les Spécialistes, énorme succès, il refuse toutes les propositions du genre. Il n'aura pas tort. Il retrouvera Leconte pour un film excellent, mais plus verbal, Ridicule. Mais Bernard Giraudeau est un acteur perfectionniste. Sa sélection de rôles est à cette image, et à ce prix. Quitte à se couper d'une popularité mal assumée. Lui qui rêve de paysages, de nature, de tour du monde... Mais, comme le dit son grand copain Alain Delon c'est aussi une "bête du spectacle".

Pour Bernard Giraudeau, chaque rôle constitue une composition comme jadis chaque escale était une découverte. Alors il accoste avec Lanvin une nouvelle fois, mais chez Garcia. le grand écart avec les années 80 est devenu un virage radical. Sa beauté et son mystère lui permettent de séduire les réalisateurs ayant besoin d'ambiguïté : Bernard Rapp lui donnera son plus beau personnage avec Une affaire de goût. Noir et cynique, comme dans Ridicule, il était léger et sadique. De Miller à Ruiz, d'Ozon à Devers, il cultive ce caractère mélancolique, manipulateur, séducteur, hétéro ou homo, un peu dérangé, un peu tourmenté de l'intérieur. Un véritable océan : mer d'huile, houle attirante ou avis de tempête. Il deveint ainsi une figure de proue du cinéma d'auteur, et habite des personnages on ne peut plus littéraires. Romantiques.

Si ses réalisations, qui ne sont pas si éloignées de ses choix de comédiens, sont les caprices d'un fleuve, ses compositions sont assurément les délices d'une balade en Atlantique.

vincy, chris


 
 
haut