Un an après The Greatest Showman, et près de deux ans après avoir enterré Wolverine, Hugh Jackman revient dans la peau d'un candidat à la présidentielle américaine piégée par ses infidélités dans The Front Runner, passionnant thriller politique. A 50 ans, la star australienne est attendu cette année dans Bad Education et pourrait être la tête d'affiche du prochain film de Baltasar Kormaku, The Good Spy.



Olivier Assayas
Daniel Auteuil
Emmanuelle Bercot
Juliette Binoche
Emily Blunt
Guillaume Canet
Steve Carell
Laetitia Casta
Laetitia Casta
Isabel Coixet
Willem Dafoe
Paul Dano
Colin Firth
Jacques Gamblin
Louis Garrel
Olivier Gourmet
Pascal Greggory
Jake Gyllenhaal
Isabelle Huppert
Hugh Jackman
Peter Jackson
Nicole Kidman
Keira Knightley
Virginie Ledoyen
Gilles Lellouche
Leslie Mann
Matthew McConaughey
Kim Min-hee
Melvil Poupaud
Jonathan Rhys-Meyers
Julia Roberts
Mathilde Seigner
Sylvester Stallone
Meryl Streep
Ben Whishaw
Jonathan Zaccaï



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Leonardo DiCaprio




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 2152Cote : 51 %


 
EN CATE DE BLANCHETT





Elle l'aurait mérité son Oscar. En 98, dans le registre shakespearien, il n'y a eu que deux interprétations mémorables : Dame Judi Dench en Elizabeth vieillie et hargneuse, et Cate Blanchett en Elizabeth jeune et fougueuse. Mais voilà Dench eut l'Oscar, et Gwyneth Paltrow l'autre... injuste?
Le paradoxe veut que Paltrow et Blanchett se retrouvent dans le même film, amoureuses du même homme, quelques mois plus tard : The Talented Mr.Ripley. Tout les diffère : l'une est jolie, née à Hollywood, et totalement en adéquation avec sa génération. Cate a un visage étrange, ni beau ni laid, fascinant; elle est Australienne et comédienne de théätre. Elle paraît bien plus âgée que sa jeune trentaine.
Blanchett a la légitimité des grandes actrices... Elle a joué les "Danses" de Kafka, "Oleanna" (de Mamet), Ophelie (dans "Hamlet"), Miranda (dans "la Tempête") sur les planches... la même année, elle sera la première à recevoir le titre de Meilleure révélation théâtrale et de Meilleure actrice (pour "Oleanna", face à l'Oscarisé et compatriote Geoffrey Rush).

Après la TV, elle passa donc logiquement au cinéma (dans un petit film de femmes réalisé par Bruce Beresford). Chacun de ses rôles démontre une femme de caractère, déterminée, courageuse, idéaliste, prête à se sacrifier... Dans les interviews, elle est plutôt lucide, frivole, prête à parler de tout et de rien, et se moquer d'elle même... Son côté humour anglais... Contradictoire?
Certainement : elle aime autant Madonna que Miles Davis; de même, elle adore parler de sa famille, de son mari (elle a vécu un enfer à tourner Elizabeth, 3 mois seulement après leur mariage), mais évite de le faire pour ne pas blesser leur intimité. On sait qu'ils se sont rencontrés dans les coulisses de "La Mouette" (de Tchékhov).

Trente ans, et donc déjà parmi les plus grandes... avec de beaux rôles en perspective... même si récemment, elle s'est offert des productions de moyenne envergure, avec des ténors masculins d'Hollywood. A jamais elle sera la mystique Galadriel dans Le Seigneur des Anneaux... Royal.
Elle qui a su cumuler une comédie romantique, un drame passionnel, un film historique, et une comédie dramatique en moins d'un an, elle a pu enchaîner un suspense fantastique, un drame psychologique, une romance en costumes, et un film à kleenex, l'année suivante. Sa richesse est dans cette "versatilité" comme disent les Américains.
Blanchett est en quête du jeu absolu, celui qui voudrait qu'on oublie qui elle est. Aussi, elle n'hésite pas à choisir des rôles forts (même si les scénarios ou les réalisations ne sont pas forcément à la hauteur de son talent) : elle joue ainsi du Oscar Wilde (en parfaite épouse) ou chez Lasse Hallaström, une journaliste sacrifiée (histoire vraie) ou une star débordée chez Jarmusch...
Elle passe facilement des envolées aériennes de Scorsese (où elle incarne la grande Katharine Hepburn, quel honneur!) à Wes Anderson (et ses délires aquatiques) . Clairement, l'une des plus grandes comédiennes du moment, Cate Blanchett, qui alterne maternité et plateaux de cinéma, quitte à louper quelques projets, attend son couronnement. Elle retrouvera donc Shekhar Kapur, pour une suite inattendue à Elizabeth, Golden Age. Justement nous l'attendons avec impatience son âge d'or...

vincy


 
 
haut