Omar Sy est doublement à l'affiche dans des productions familiales. La très française Le Prince oublié, où il reprend un rôle de papa poule dans un conte fantastique, et la très hollywoodienne, L'appel de la Forêt, avec Harrison Ford dans les grands paysages du Yukon. On attend la star dans la série Netflix Arsène Lupin, le nouveau film d'Anne Fontaine, Police, et dans un thriller avec Kassovitz, Tout simplement noir.



Olivier Assayas
Aure Atika
Gael Garcia Bernal
Dany Boon
Alain Chabat
Penelope Cruz
Anaïs Demoustier
Adam Driver
Clint Eastwood
Adèle Exarchopoulos
Colin Farrell
Harrison Ford
Jamie Foxx
Louis Garrel
Hugh Grant
Pascal Greggory
Scarlett Johansson
Scarlett Johansson
Nicole Kidman
Olga Kurylenko
Brie Larson
Chiara Mastroianni
Matthew McConaughey
Ewan McGregor
Margot Robbie
Saoirse Ronan
Jean-Paul Rouve
Adam Sandler
Riccardo Scamarcio
Niels Schneider
Will Smith
Meryl Streep
Omar Sy
Omar Sy
Alice Taglioni
Charlize Theron
Emma Watson
Roschdy Zem



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Kirsten Dunst
Sophie Marceau
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Juliette Binoche




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



(c) Jean-Luc Benazet   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 7Cote : 11 %


 
THE OPPOSITE OF STAR





Ricci n'est pas du même marbre que ses consoeurs. Avec ses allures de poupée inquiétante sortie d'un film d'horreur, elle répliquera de son air naïf qu'elle n'est qu'une adolescente, donc normalement dénuée de pensée et incapable d'avoir son avis sur l'existentialisme féministe. Ricci est décalé. Limite déjantée et bizarre.
D'ailleurs toute sa filmographie le prouve. Loin du standart grande blonde bronzée et mince, elle impose sa silhouette de gamine provocante, plus mûre que son âge, et trop brune pour être candide. Croisement génétique frankensteinien d'une Jodie Foster et d'une Winona Ryder.

Car Ricci, non contente de jouer à la perfection les fillettes morbides et sadiques de la Famille Addams, elle renchérit dans la paranormal avec Casper, qui la "starise" immédiatement, en amie des fantômes.
Précoce et lucide, elle joue les anti-top models et s'habille chez les fripers chics les plus destroy. Elle refuse les rôles sages et s'intéresse aux barges. Une croissance très bien calculée. Elle retrouvera Anjelica Huston, réalisatrice, dans le controversé - elle aime bien ça la controverse - Bastard Out of Carolina. En 97, dans l'extraordinaire The Ice Storm, elle incarnera les ados à peine pubère, très nympho et s'essayant au touche kiki avec Elijah Wood. Un rôle différent qui lui donnera confiance en son avenir cinématographique et l'amènera à voyager dans le cinéma indépendant tout au long de l'année 98, jusqu'aux studios d'ILM où elle s'amusera à poser en spatiogirl pour la couverture de Premiere US.

Elle fera entre temps étape à Las Vegas grâce à Terry Gilliam. En jeune peintre naïve et pas farouche, elle y croisera deux allumés camés hallucinants. Puis son roadmovie la conduira à faire les femmes fatales aux liaisons dangereuses: dans The Opposite of Sex elle convertit un homo en amant. Ce personnage, un poil pervers, lui vaudra les honneurs. Puis le plus fou des réalisateurs, John Waters, la fera new yorkaise dans une comédie légèrement cynique et romantique. Mais c'est Vincent Gallo qui la kidnappera sur la route de Buffalo. Pour la marier. Et elle se laisse faire... Soumise? Amoureuse? Romantique? Désespérée? Elle est si belle chez Gallo. Comparée à la porno trash Sevigny, Ricci c'est la classe glamour. Deux styles, deux époques.

Après avoir séduit les univers de Sonnenfeld, les paysages des indépendants, il était logique que la mini Ricci deviennent une star de Burton le poète. Elle sera alors la perle de Johnny Depp. Sleepy Hollow reste son plus grand succès public. Son avenir est l'un des plus prometteurs d'Hollywood. Parce que justement lle ne fait pas comme les autres.
Si elle se perd dans des petits films rarement à la hauteur de son talent et de son charme, on l'admire dans Prozac Nation, premier film qu'elle coproduit (en attendant sa première réalisation en 2004). Woody Allen aussi a succombé et la transformée en folle Amanda, frappée et sexy, dans Anything Else. La vie et tout le reste. Justement, elle a la vie devant elle. Et ponctue sa filmographie de beaux films, de rôles de marginales, de femmes perdues dans leur absolu, dans un monde fabuleux qu'elle ne voit pas comme les autres. On imagine...

vincy


 
 
haut